Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai vu passer chez Pascale il y a quelques jours un  petit jeu avec la pomme de terre au four.

Les pommes de terre au four, j'adore ça, Ça me rappelle celles qui cuisaient sous la cendre dans la cheminée chez mes grands-parents.

C'était toujours mon grand-père qui s'en occupait et cela m'a marquée car, à part offrir un verre de Roussette de Savoie (imbuvable) au facteur lorsqu'il passait apporter un paquet ou un mandat, c'est bien la seule activité domestique que je lui ai jamais vu pratiquer.

Il n'empêche que j'adorais ses pommes de terre sous la cendre et que, même sans cendres à la maison, je refais régulièrement des pommes cuites au four. Cuites directement dans un plat, elles cuisent enveloppées dans du papier d'alu sans se gorger d'eau. J'adore.

Parfois, nous les mangeons, simplement coupées en deux avec un morceau de beurre 1/2 sel et de la ciboulette, ou bien aussi avec du fromage blanc quand je ne les farcis pas comme  ici ou  .

Cette fois, je participe à un jeu via le salon "Cuisinez", Interfel, le CNIPT et Pascale. Vous avez jusqu'au 10 octobre (dépêchez-vous) pour vous y coller. Vous publiez votre recette sur votre blog et envoyez le lien à :

defi.saloncuisinez@gmail.com

Les participations seront dirigées automatiquement vers la page Facebook des Fruits et des légumes frais.

La page FB et Pascale annonceront les résultats et les 3 premières recette sélectionnées gagneront un mixer BISTRO Bodum noir + 1 entrée au salon Cuisinez

Les 7 suivantes auront une entrée au SDalon Cuisinez

Le réglement précis du concours  est sur ce lien. Et, pour ma part aujourd'hui et juste pour le fun, je paticipe avec une idée automnale qui est un clin d'oeil aux pommes de terre sarladaises aux cèpes puisqu'il n'y a pas de graisse de canard!


POMMES DE TERRE AU FOUR, AUX CÈPES ET À LA CRÈME D'AIL

 

PDT-FARCIES-AUX-CEPES-2.jpg

 

Facile

Préparation : 15 mn

Cuisson : 1h30

 

Pour 4 personnes :

4 grosses pommes de terre bintje

Pour la crème d'ail :

14 gousses d'ail rose de Lautrec

20 cl de crème liquide

Pour les cèpes :

400 g de cèpes frais

1 noix de beurre

 

mélange de salade (mizuna et roquette) ou herbes aromatiques (persil et cerfeuil)

sel et poivre


Les pommes de terre :

  • Préchauffer le four à 180°.
  • Laver soigneusement les pommes de terre, les sécher et ne pas les éplucher.
  • Les envelopper séparément dans du papier d'aluminium et les poser dans un plat.
  • Enfourner environ 1heure.
  • Laisser tiédir avant de les détailler à l'aide d'un emporte-pièce.
  • Creuser l'intérieur à l'aide d'une cuillère parisienne en veillant à ne pas les percer. Réserver.

La crème d'ail :

  • Pendant la cuisson des pommes de terre, peler les gousses d'ail et les blanchir 4 fois dans l'eau bouillante pendant 2 minutes en changeant l'eau à chaque fois.
  • Jeter la dernière eau et couvrir l'ail avec la crème. Porter à ébullition puis baisser le feu et cuire doucement 2 ou 3 minutes supplémentaires.
  • Mixer et assaisonner jusqu'à l'obtention d'une purée très fine, réserver.

Les cèpes :

  • Nettoyer les cèpes avec une brosse douce légèrement humide. O^ter la partie terreuse des pieds et la mousse sous le chapeau si nécessaire.
  • Couper les champignons en dés de taille moyenne et les faire sauter rapidement dans un morceau de beurre, assaisonner.

Fintion et dressage :

  • Réchauffer ou maintenir les pommes de terre  chaudes dans un four à 70-80°.
  • Réchauffer la crème d'ail et en remplir la moitié de la cavité creusée dans les pommes de terre.
  • Complèter avec des cèpes en les faisant largement déborder.
  • Verser de la crème d'ail au fond de chaque assiette, poser un "tonneau" de pommes de terre au milieu et servir chaud avec le reste des champignons et de la sauce à côté.

Dans cette recette, on retrouve des saveurs périgourdines classiques bien que là-bas, la crème nait pas forcément droit de cité... personnellement la crème d'ail j'adore avec plein de choses à condition d blanchir suffisamment les gousses pour que leur goût ne soit pas dominant.

Après avoir découpé les pommes de terre, il va vous rester des "chutes". Pour ma part, j'en ai fait une soupe avec ma première butternut de la saison... mais, ce ne sera pas la dernière bien entendu.

J'espère que ma recette plaira à Pascale, et qu'elle aura envie de l'essayer.

Dans nos verres, pour accompagner cette pomme de terre farcie, nous avons quitté le Périgord pour aller vers le Jura et monsieur mamina a débouché un Arbois 2010 de Jacques Puffeney, cépage chardonnay. Accord gagnant.

Plat