Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette polenta est un prétexte pour revenir sur ce magnifique séjour en Irlande la semaine dernière.

Magnifique pour tout, le mot n'est pas trop fort.

Les rencontres diverses et variées, et les repas partagés ont tous été au delà de ce que nous imaginions.

 

Quand vous avez dégusté quelques fabuleuses huîtres plates au Moran's Oyster cottage dès votre arrivée, vous devenez exigeants  pour la suite.

Ce charmant cottage est situé à quelques encablures de Galway dans un cadre enchanteur.

Et si des huîtres comme ça ne demandent rien d'autre qu'un peu de sodabread et de beurre ou même rien du tout, vous vous demandez  si il y aura des choses meilleures, après?

 

Mosaique-Irlande.jpg

 

Et des choses meilleures ou tout au moins aussi bonnes, il y en a eu beaucoup d'autres.

 

Nous avons rencontré un boulanger talentueux et sympathique à la  Griffin's bakery... et comme on avit un petit creux (,,!,,), nous y avons fait une pause "tea time".

Mais on aurait pu aussi dévorer des chocolats, bonbons ou autres gâteaux à la place des scones.

C'est une boulangerie étonnante où on boulange de grand-père en fils et petit-fils avec passion.

Une jolie halte à ne pas manquer à Galway.

Située dans la rue principale, cette échoppe  vaut le détour et nous avons même pu nous réfugier derrière ses bâches vertes au moment où la foule a déferlé pour saluer  Arthur Guinness.

 

boulanger.jpg

 

Pour continuer les balades gustatives, nous avons été déguster des fromages irlandais en écoutant un fromager-affineur qui aime le fromage (cela va se soi) et les vins italiens.

 

fromager-1.jpg

 

Tous ces fromages devant vous sont irlandais, pays où pourtant comme il fait assez (ou plutôt beaucoup) humisde mais jamais ni très chaud ni très froid, il n'existait pas de tradition fromagère.

Mais, les choses évoluent grâce au travail et la passion d'artisans, et comme à chaque fois, il est intéressant d'écouter parler quelqu'un qui défend les producteurs de son pays.

Grâce à Seamus Sheridan,  nous avons appris que chaque fromage est associé à un producteur (ils ne sont qu'une cinquantaine actuellement) et non à un terroir comme en France.

Nous avons goûté, apprécié et je m'apprête d'ailleurs, alors que Seamus vend d'excellents chutneys, à lui envoyer du sirop de Liège, produit qu'il ne connaît pas , mais qu'il devrait apprécier avec la production irlandaise.

 

Ces deux adresses sont proches de l'église de Galway, si vous allez dans le Connemara, ne les ratez pas, elles sont incontournables.

 

Je vous parlerai bientôt d'autres adresses dans le Connemara (à noter pour vos prochaines vacances) mais je dois aussi vous avouer que c'est dans un restaurant en pleine campagne irlandaise "The Lodge" à Ashford . Dans un cadre sublime, c'est là que j'ai mangé la meilleure polenta de ma vie.

Oui, meilleure que la mienne ou meilleure qu'en Italie,ce qui est quand même un comble!

Alors qu'à table, nous nous sommes demandé si la polenta était beurrée ou crémée, j'ai posé la question au chef et sa réponse a été : "les deux"...

 Et je vous assure que cela fait toute la différence.

J'ai donc avec des brochettes d'agneau justes saisies dans une poêle très chaude fait ma polenta selon les indications de mon paquet, je l'ai allongée avec de la crème liquide pour qu'elle soit assez fluide puis je l'ai beurrée comme lorsque je fais ma liaison de risotto. et j'ai obtenu ça, avec quelques filaments de poivrons jaune et rouge cuits à l'étuvée et bien tendres.

 

Un régal sans prise de tête, à vous de jouer maintenant.

 

POLENTA.jpg

 

Je reviendrai sur ce lieu magique en attendant, je remercie encore Bord Bia pour ces moments de rêve.

Plat