Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partie hier matin en direction de l'Irlande avec Bord Bia, la journée d'hier a été si riche que c'est difficile de savoir par quoi commencer, d'autant que j'ai déjà énormément de retard dans tout ce que je dois vous raconter.

 

Mais comme justement, la journée a été riche en découvertes et assez longue (sans une minute d'ennui, bien au contraire), je vais être assez rapide pour ce billet.

Entre la dégustations d'huîtres plates fabuleuses, la rencontre d'un boulanger amoureux du pain et un fromager-affineur à la personnalité étonnante, nous avons aussi assisté à un moment" énorme".

Un véritable moment de folie!

 

Vous connaissez la Guinness, cette bière qui est "good for you"? Eh bien ici, elle est tellement bonne pour eux qu'il y a un "Guinness day"!

Et ce "Guinness day" c'était hier.

La rue principale de Galway s'est mise à ressembler au métro parisien  (voire plus encore) aux heures de pointe pour finalement aboutir à une concentration humaine et à un bruit inracontable .

À 18 heures pile, tout ce beau monde plutôt jeune mais pas que, un verre ou deux de Guinness à la main ou dans chaque main, hurle et lève son verre à Arthur Guinness qui a commencé en 1759...

 

images-copie-2.jpg

Comme nous avons pu le constater, le succès se perpétue au fil des siècles sans se démentir.

 

GUINESS-DAY.jpg

 

Tout ça se passe dans une ambiance plus que bon enfant (agoraphobes s'abstenir) et s'est apparemment poursuivi fort tard dans la nuit.

Des taxis attendent les buveurs à chaque coin de rue et sillonnant la ville, je ne peux, qu'une fois de plus constater que conduire, quand vous avez bu un peu ou beaucoup, n'est pas dans les moeurs des irlandaises.

 

Je n'ai bien entendu pas eu le temps de trier toutes les photos, mais il va y avoir du boulot... affaire à suivre car en plus de tous ces gens rencontrés, je découvre le Connemara et je suis totalement séduite.

La campagne est splendide, il ne fait pas très beau (mais il ne pleut pas ou pas encore) ni très chaud mais quelle importance, ce n'est que du bonheur.

Bavardages