Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce billet que j'avais absolument envie de faire a été plus long que prévu car le zona a décidé de me ré-attaquer en force depuis deux jours et je dois avouer qu'il me laisse sur le flanc... vivement demain ou après demain...

Mon habituelle propension à voir plutôt la moitié du verre plein que le moitié vide est un peu bousculée ces jours-ci... mais j'attends avec impatience que tout reprenne son cours.


En attendant, je reviens sur la fin de la semaine dernière et ces jours assez magiques passés chez Monique.

Si comme je vous l'ai déjà dit, l'hospitalité est une seconde nature chez notre hôtesse, la cuisine est aussi sa passion et nous avons passé des heures à confectionner ce qui nous a sustenté ce dimanche.

 

L'atelier de cuisine libanaise a commencé par le petit déjeuner traditionnel composé de pain libanais et d'une semoule à la fleur d'oranger, cannelle et pistaches qu'Apolina a tourné avec talent...

 

APO.JPG

Régressif à souhait mais terriblement gourmand.


Ensuite nous sommes passés aux mezzés.

Je ne sais pas si ce mot peut se mettre au pluriel mais je n'ai pas pensé à demander.

Petits pâtés aux épinards en forme de pyramide... ou de petits paniers, il y en avait des dizaines, je ne vous mens pas!

 

EPINARDS.jpg

Petites pizzas à la viande hachée à la mélasse de grenade et au cumin... c'est Albane l'adorable fille de Sandra qui nous a aidé. Là aussi, il y en avait beaucoup, beaucoup)...

Sur la photo, elle nous explique qu'une fois, elle s'est coupée... là.

 

ALBANE.JPG

Houmous bien sûr, je vous donne la recette de Monique après et aussi caviar d'aubergines et là, c'est moi qui les ai férocement embrochées (les aubergines) sur des couteaux,  deux par deux.

 

AUBERGINES.JPG

 

Sur cette photo, une amie de Monique, une autre Monique, terriblement efficace et surtout très sympathique.

On a aussi effeuillé de nombreuses bottes de persil pour le taboulé traditionnel, le vrai et on a aussi grâce à l'aide de monsieur mamina (Philou, tu as eu raison de le photographier, le voir cuisiner c'est rare)... Je remarque que Stef n'en revient pas, moi non plus!

 

SERGE.JPG

 

... j'ai dit cuisiner? Il pressait des citrons... faut pas exagérer non plus!

 

Au fil des heures nous avons aussi préparé le plat traditionnel le koubé, dans ses trois versions, cuit au four, frit et même cru à déguster avec le fameux houmous au tahiné. J'ai presque fait un copié-collé de la recette de Monique...

 

HOUMOUS AU TAHINÉ DE MONIQUE

 

HOUMMOUS

 

Facile

Préparation: quelques minutes

Sans cuisson

 

Pour un grand bol:

1 boîte 4/4 de pois chiches

2 citrons

4 c.à soupe de tahiné (crème de sésame qui se trouve au magasin bio ou mieux dans les épiceries orientales)

2 gousses d'ail

1/2 c.à café de cumin en poudre

huile d'olive

cumin et piment doux et persil pour le dressage

 

 

 

Mixer tous les ingrédients par petites impulsions: les pois chiches égouttés (réserver 1 c. à soupe de pois chiche entiers pour le dressage final), la tahiné (attention bien agiter le bocal avant de l'utiliser), le cumin, l'ail dégermé, le jus de citron (commencer par ne mettre que le jus d'1 citron et demi), le sel.
Entre les impulsions, le mixer arrêté, mélanger  en détachant certains ingrédients qui se collent aux parois du bol, ajouter un peu d'eau si nécessaire.
Il faut avoir une sauce assez épaisse et lisse, de la consistance d'une mayonnaise.
Goûter et rectifier  l'assaisonnement
si nécessaire (jus de citron ou sel).
Dresser dans des ramequins, saupoudrer de piment doux et de cumin, mettre au milieu en tas quelques pois chiche ou un brin de persil pour le décor.
Avec le koubé ou simplement sur du pain libanais grillé au four, nous nous sommes régalés.

Je pense pour ma part, à moins que ce ne soit une hérésie accompagner mes prochaines brochettes de volaille.
Voilà une vue du buffet quand nous avons pu l'attaquer...

BUFFET.JPG

Et aussi pour le plaisir, une photo de notre "maître" aux commandes dimanche...

ATELIER-KOUBE.jpg
Vous croyez qu'on s'est amusé? Eh bien pour tout vous avouer, oui et plus que ça encore!

Je ne vous parlerai pas du retour à la case départ, nous avions tellement de souvenirs dans la tête que au lieu d'être tristes de repartir nous n'avons cessé de nous remémorer tous ces bons moments en riant de tel ou tel détail et en nous promettant de dire présents à l'invitation de l'an prochain.

Entrée Hoummous Cuisine libanaise