Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous  en avais parlé, il suffisait seulement que je refasse des photos pour cette recette qui  ne manque pourtant pas de caractère grâce au boudin noir.

Boudin-purée, voilà un grand classique rustique qui peut même devenir raffiné. Il suffit de changer un peu la présentation... et puis, quand même "lait de pommes de terre", vous ne trouvez pas que ça fait plus classe que purée?
J'ai lu cette expression il y  a quelques temps, mais comme souvent, j'ai oublié où.

Je l'ai reprise à mon compte en faisant à mon idée, pour une purée un peu liquide et je peux vous assurer que comme avec les crevettes au lait de coco d'hier, ils en ont redemandé! Mais,  il n'en restait plus, tant pis, ce sera pour la prochaine fois!
 
LAIT DE POMMES DE TERRE ET BOUDIN NOIR AUX OIGNONS
 
 

 


 

Facile
Préparation: 5 -10 mn
Cuisson: 25 mn (20 + 5)


Pour une douzaine de verrines:

- 1 boudin noir aux oignons (ou antillais)
- 4 pommes de terre moyennes (Mona Lisa par exemple)
- 250 ml de lait (ou plus)
- Sel et poivre blanc

  • Laver et éplucher les pommes de terre, les couper en petits morceaux. Les faire cuire dans une casserole avec le lait et un peu de sel jusqu'à ce qu'elles soient très tendres.
  • Mixer les pommes de terre avec la moitié du lait restant puis compléter en ajoutant le lait petit à petits afin d'obtenir une purée fine et fluide comme une pâte à crêpes épaisse. Rajouter un peu de lait si nécessaire. Ajuster l'assaisonnement en sel et poivre.
  • Pendant la cuisson des pommes de terre, ôter le boyau du boudin, le poêler à sec en l'écrasant à la fourchette pendant quelques minutes pour qu'il grille légèrement.
  • Remplir des verrines au 3/4 avec le lait de pommes de terre juste tiède (au besoin, le réchauffer) et déposer le boudin délicatement pour qu'il reste le plus en surface possible.
  • Pour une version "entrée" ou "soupe"prévoir un boudin par personne, le cuire entier et le découper en rondelles avant de le poser sur la purée qui nappera le fond d'une assiette.


Le fait que la purée soit nature (à part la cuisson dans le lait) et assez liquide change le goût de la pommes de terre et rend cet amuse-bouche moins simple qu'il n'y paraît alors qu'au contraire, il n'y a pas plus facile.

Privilégiez le poivre blanc moulu pour ne pas tacher la purée avec des grains noirs.

Je vous ai dit que mes photos étaient ratées lors de la première version réalisée... Le problème était que j'ai voulu mettre la purée et le boudin dans de verres hauts et étroits. Mais, même en faisant très attention, j'avais sali les parois du verre... ce qui ne faisait vraiment pas joli. En "vrai", on voyait à peine les marques, en photo, on ne voyait plus que ça!

Si vous n'aimez pas le boudin noir, remplacez le par de la très bonne saucisse que vous ferez cuire de la même façon,, en enlevant le boyau et en l'écrasant un peu, à moins que vous ne préfériez des dés de saucisse de Morteau.


Imprimer la recette

Si vous aimez le boudin, il y en a déjà eu ici qui croustillait et en version chiquissime et déjà canaille, avec du foie gras!

technorati tags: Pomme de terre lait de pommes de terre purée boudin noir apéritif entrée mamina

Apéritif Pomme de terre