Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour une fois, je vais vous parler diététique.

La diététique, ce n'est pas mon rôle mais malgré les gourmandises sucrées ou salées  que je vous propose chaque jour vous aurez pu constater que je privilégie souvent les légumes et que même mes desserts sont souvent à base de fruits.

La sagesse vous le savez, c'est une alimentation variée riche en légumes et en fruits.

Le cholestérol (le mauvais) est un ennemi et il n'est pas si difficile de l'éviter ou de le réduire.

Tous les nutritionnistes sont d'accord sur les bienfaits des végétaux dans notre alimentation et si il est parfois difficile de respecter les consignes de 10 fruits et légumes par jour, on peut tous essayer d' y arriver en sachant que tout compte dans ce calcul.

L'oignon qui sert à parfumer le  bouillon, les brins de ciboulette sur la salade et même le jus de citron sur le poisson!

Dans le but de lutter contre le cholestérol,  le site " Savoir réduire son cholestérol" animé par le nutritionniste Jean-Michel Cohen et mis en place par Danacol peut vous aider.

Si ce site plein d'idées intéressantes et faciles à mettre en pratique est là pour nous assister,  il est intéressant de voir qu'un industriel comme Danone n'hésite pas  à s'impliquer en nous proposant danacol et même si je  doute des vertus des "alicaments", il y a là, une vraie spécialité laitière et gourmande, enrichie en stérols végétaux et pauvre en matières grasses.

 

Il suffit de s'inscrire en suivant le lien de "Savoir réduire son cholestérol" ci-dessus et vous aurez recettes et conseils quotidiens.

Vous pouvez dalleurs participer à un jeu.

 

Vous vous inscrivez sur le site cité ci-dessus, vous y déposez une recette  anti-cholestérol.

Après avoir déposé votre recette, vous me laissez un commentaire  sur ce billet en me donnant le lien correspondant à votre recette.

Fin octobre, il y aura 2 tirages au sort et vous pourrez gagner une Smartbox Esacapade gourmande.

 

Ceci dit, dans le cadre d'une alimentation raisonnable, il est très facile de se "mettre au vert" avec les soupes de légumes . Si vous ne les enrichissez pas ni en beurre, ni en crème, elles vont bien dans le sens du but recherché et c'est vrai que chaudes à la mauvaise saison ou froides en été, elles nous offre aussi le plaisir.

Pour ma part, contrairement à d'autres qui redoutent la pluie et le froid, j'aime l'arrivée de l'automne, et même si souvent le ciel est plus morose il y a d'autres sources de plaisirs.

 

Tous les ans, leurs couleurs explosent sur les étals grâce aux cucurbitacées. Elles nous réchauffent les yeux d'abord quand le ciel est gris avant de se transformer en soupes, gratins ou purées et même en desserts (cakes, madeleines et autres douceurs) pour nous réchauffer tout court. 

Colorées à souhait, il y autant de variétés que de goûts dans cette famille et le choix est vaste pour être rassasié sans monotonie et avec sagesse.

 

Aujourd'hui, j'ai mis un potimarron dans ma casserole, je sais que certains ne l'épluchent pas, moi je le fais mais chacun fait comme il veut.

Le potimarron comme toutes les courges à l'avantage de faire des veloutés très fins et comme je voulais un contraste coloré je lui ai ajouté une petite quenelle de purée d'épinards épicés au macis et quelques graines de sésame noires.

 

VELOUTE DE POTIMARRON AU SESAME NOIR  ET SA QUENELLE D'ÉPINARDS

 

SOUPE DE POTIMARRON EPINARDS


Facile

Préparation: 25 mn

Cuisson: 25 mn

Pour 4 à 6 personnes:

Pour la quenelle d'épinards:

300 g d'épinards frais ou surgelés

125 g de ricotta

Pour le velouté:

1/2 l de bouillon de légumes maison si possible (+ ou-)

1 potimarron moyen

1 oignon doux

1 blanc de poireaux

1 gousse d'ail

1 c. à café d'huile d'olive


sel, poivre et macis (écorce de la noix de muscade)

La quenelle d'épinards:

Laver et équeuter les épinards, les faire cuire à sec dans une grande poêle jusqu'à ce qu'ils tombent. Enlever du feu laisser refroidir.

Presser les épinards entre les mains pour éliminer le maximum d'humidité et passer au mixer avec la ricotta.

Assaisonner de sel, de poivre et d'une belle pincée de macis. Réserver.

Le velouté:

Laver et éplucher le potimarron, enlever les graines. le couper en morceaux.

Eplucher et émincer la gousse d'ail et les oignons. Laver et émincer finement le blancs de poireau.

Chauffer doucement l'huile d'olive et y faire fondre l'ail et les oignons sans coloration pendant une minute au moins. Ajouter le blanc de poireau et poursuivre la cuisson une minute de plus.

Déposer les morceaux de potimarron dans la casserole et couvrir les légumes avec le bouillon. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser cuire 15 à 18 minutes jusqu'à ce que les morceaux de potimarron soient tendres.

 

Finition et dressage:

Mixer longuement les légumes pour obtenir un velouté très lisse. Ajuster la quantité de liquide selon la consistance désirée et assaisonner en sel et poivre.

Verser dans des bols ou des assiettes creuses, former une quenelle d'épinards entre 2 cuillères et la déposer à la surface du velouté. Parsemer de sésame noir.

 

Le velouté doit être servi bien chaud mais la quenelle doit être froide toujours pour avoir ce  contraste chaud-froid que j'apprécie autant que le cuit et le cru.

 

A la place des graines de sésame, vous pouvez mettre des pépins de courge.

Si vous voulez retrouver ce velouté sur "Savoir réduire son cholestérol" en compagnie de plein d'autres recettes, cliquez ici.

 

Article sponsorisé en partenariat avec 750g.

Soupe