Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fêtes de fin d'année approchant, les livres de cuisine abondent et en particulier les livres de pâtisserie.


Le premier pour lequel j'avais craqué était celui de Christophe Michalak avec, comme il le dit: "les desserts qui le font craquer".

Et je pense qu'il n'y a pas que lui qui craque pour ses desserts, nous aussi, enfin moi, je craque. Entre la poire au four ou le Paris-Brest, mon coeur balance!

Il y a des choses aussi simples qu'un cheese cake ou un financier, mais à chaque fois, il y a la patte de l'auteur et connaissant le bonhomme, on ne va pas lui reprocher!

Pour ma part,  j'ai déjà testé une chose ou deux, pas toujours photographiées mais à la demande de mes puces qui ont, quelque part, des origines bretonnes, je leur ai promis un far.

Promesse de berrichonne s'il en est, car, au moment de le réaliser je me suis aperçue que je n'avais plus de pruneaux!

Dans mes réserves, quelques raisins secs et un morceau de cédrat, le far au pruneau s'est donc transformé en far au cédrat confit... pas très breton, mais bon quand même car la pâte de Michalak est un vrai délice... même sans la levure!

 

FAR A LA MICHALAK AU CEDRAT CONFIT

 

FAR MICHALAK (3)

 

Facile

Préparation: 20 mn

Cuisson: 35 mn

 

Pour 4 personnes:

30 cl (300g) de lait entier

1 gousse de vanille

50 g de farine

1 pincée de levure chimique (oubliée!!!)

60 g de sucre

3 jaunes d'oeufs

1 oeuf entier

1 pincée de sel

75 g de pruneaux (ou pour moi de cédrat confit)

beurre pour le plat

 

FAR MICHALAK 10Préchauffer le four à 190°.
Faire tiédir le lait avec la gousse de vanille grattée et le sel. Laisser infuser.

Tamiser ensemble la farine et la levure.

Mélanger les oeufs (jaunes et oeufs entiers)  avec le sucre, ajouter la farine tamisée et en continuant à fouetter, verser le lait vanillé en filet jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

Beurrer généreusement le plat, remplir jusqu'au 3/4 avec le mélange et parsemer de pruneaux (ou comme moi de dés de cédrat confit) et cuire environ 35 minutes.

 

Christophe Michalak tient sa recette d'un pâtissier breton "gourmand et généreux, Franck Geuffroy qui la tenait lui-même de sa grand-mère".

Dessert