Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MACARONS, ESSAIS N°2

Je vais d’abord vous parler de mon essai de macarons numéro 2 et puis, je vous donnerai quelques explications sur l’utilisation de la lécithine.
Hier, en vue d’un dîner avec des amis j’ai préparé quelques petites choses (recettes à venir) et un dessert citron-chocolat noir, genre dînette (toutes petites portions), alors, j’ai aussi fait des macarons au chocolat.
Réussite mitigée car ma première fournée avait des coques vides… je n’avais aucune idée de ce que c’était quand je le lisais, maintenant, je sais ! ! !

 

macaron chocolat

Coques vides!!!

Bon, heureusement, la deuxième fournée était mieux réussie et mes convives ont tout mangé en s’extasiant. Même s’ils sont « bon public », honnêtement, ils n’étaient pas mal.

macaron chocolat

J’ai, cette fois-ci, utilisé la recette de Mercotte et je vais la garder. Je dois pouvoir m’améliorer encore. Dès que j’aurai les colorants que j’ai commandés, je me lance dans autre chose que le chocolat.
Je n’avais sûrement pas « macaronné » suffisamment mais, par contre, je suis très fière de ma collerette.

LA LECITHINE DE SOJA: QUESTIONS ET TRUCS

Sinon, comme promis, pour celles qui m’ont posé des questions sur la lécithine de soja qui permet ces émulsions légères et parfumées que vous pouvez trouver dans ma recette de thon croustillant ou dans celle de mes filets de rougets, je vous explique :

La lécithine de soja se vend dans les magasins bio ou au rayon diététique des supermarchés. On la trouve dans des boîtes de plastique ou des boîtes de métal contenant 200 g de granulés. J’ai vu des prix très variés, (du simple au double), soit de 7 à 15 €.

J’ai fait plusieurs essais en versant le contenu de ma casserole dans le verre haut fourni avec le mixer plongeant, les essais n’ont pas été vraiment concluants et c’est en appelant Jean Paul Abadie à Lorient que j’ai eu, en toute simplicité, l’explication. Voilà, c’est tout bête, il ne faut pas mixer dans le verre haut, mais dans une casserole assez large.

Le principe est simple :

Il faut impérativement un mixer plongeant.
Pour 25 cl d’eau aromatisée (soit avec de herbes ou des épices infusées ou même du jus de citron), 40 g de beurre, un pincée de sel, une pincée de lécithine de soja. On porte à ébullition dans une casserole assez large pendant 2 mn et on laisse refroidir au moins 5 mn.
Il suffit ensuite de mixer dans cette casserole (attention aux projections), l’écume se forme très rapidement, on enlève le dessus à la cuillère, la mousse tient très bien, on remixe à nouveau. On recommence l’opération 2 ou 3 fois, jusqu’à ce qu’on ait suffisamment d’écume.

Dans les livres de cuisine où on voit des photos de ces écumes, souvent on lit « émulsionner », j’avais essayé, sans succès. La lécithine est donc indispensable, entre autres, pour avoir une mousse qui tient.
Pour celles et ceux qui me l’ont demandé, sur les boîtes, j’ai pu lire : garanti sans OGM.

Voilà, j’espère avoir été claire; si vous voulez d’autres renseignements, et si je peux y répondre n’hésitez pas à me les demander .

technorati tags:            

Dessert