Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un an environ, grâce à ma participation à un jeu initié par  le Roquefort Papillon et  750g, j'ai eu la chance de me retrouver un matin à cuisiner dans la cuisine de Michel Sarran.

 

Je n'ai pas gagné le repas qui était en jeu mais je pensais bien qu'un jour j'aurai l'occasion d'y aller.

Le seul problème pour réaliser cette envie quand nous allons à Toulouse chez mes petites-filles et leurs parents, c'est que nous y allons le week-end  et que le restaurant est justement fermé le samedi et le dimanche.

Cette fois-ci, nous avons un peu allongé notre séjour et nous avons pu y aller vendredi soir.

 

Alors, comme je ne me sens pas l'âme d'un critique gastronomique mais que chez moi, les sensations à table sont toutes de l'ordre du ressenti.

Le restaurant pour moi c'est un tout: simple ou gastronomique, la cuisine joue le premier rôle mais il n'y a pas que ça.

A la pizzeria, je veux que le personnel soit efficace et sympathique, à la brasserie aussi.

Dans les gastronomiques, que je ne fréquente pas tous les jours, je recherche la même chose.

 

Goûts d'abord, efficacité et gentillesse et chez Michel Sarran, il y a tout ça.

Les menus proposés sont parfaits, équilibrés au niveau de leur composition et de leur qualité.

Vendredi soir nous avons choisi le menu aux saveurs occitanes composé de bar  et asperges vertes légèrement marinés accompagnés d'une émiettée de tourteau mangues et oranges à la soubressade (magnifique association, justesse des saveurs et des consistances).
Un rouget entre deux craquants avec un fenouil tendre  au beurre d’anchois et une mousseline au safran du Quercy aux parfums de bouillabaisse a suivi, sans fausse note, rigueur de la présentation au service du plaisir.

Nous avons continué avec un foie gras de canard de la Ferme de La Cave grillé à côté d'un cannelon de magret aux 5 parfums et une polenta crémeuse à l’huile d’amandons de pruneaux (une découverte pour moi), cuisson parfaite, goûts complémentaires mais totalement maîtrisés.


Les fromages venaient du fromager de Toulouse, Xavier et nous avons conclu avec un dessert exotique éblouissant, très léger avec en particulier un sorbet aux litchis étonnant.

 

Tout dans ces assiettes est là pour vous faire plaisir, c'est beau et surtout merveilleusement bon et raffiné.

Le service est présent mais sympathique et n'est jamais pesant.

Je décerne d'ailleurs une mention spéciale au sommelier, sympathique en diable et compétent. Il ne vous pousse jamais à des dépenses inconsidérées et en nous  faisant découvrir des choses bien agréables à des prix bisous comme dit l'ami Estèbe.

 

Je vous l'ai déjà dit, aller au restaurant, c'est la fête eh bien, vendredi soir c'était la fête des sens dans toute l'acceptation du terme.

 

La maison-restaurant de Michel Sarran respire le charme, l'envie de faire plaisir et la bonne humeur.

 

Je n'ai pas pris de photos (moi qui photographie chaque jour ou presque ce que je cuisine), ça gâche mon plaisir mais si d'aventure vous allez à Toulouse et si vous le pouvez, offrez-vous un petit tour dans cette superbe maison et laissez-vous porter.

 

Comme je vous ai reparlé du roquefort Papillon, n'oubliez pas d'aller voir leur blog, c'est une mine et  pendant que j'y suis,  pensez à m'envoyer une petite recette pour le Challenge Comté...

Bavardages