Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce n'est pas parce que de pauvres affamés ont fini tout le confit d'orange de Philippe Conticini fait la semaine dernière que je me suis laissée abattre.

Dès mon retour à Bourges, j'ai acheté 6 kilos d'oranges bio et en route pour zester et cuire.

La  recette du confit est toujours la même, elle a toujours le même succès et comme il m'en faut absolument pour le Salon du blog Culinaire mais, Il fallait que j'en refasse.

J'ai pensé cette fois à l'utiliser dans un gâteau de crêpes et si je vous en ai déjà servi de bien des façons comme ici, ici ou encore là. Cette fois, c'est une version orange-chocolat qui sent bon les longues soirées...

 

GÂTEAU DE CREPES AU CONFIT D'ORANGES ET CHOCOLAT-NOISETTE

 

GATEAU-DE-CREPES-AU-CONFIT-D-ORANGE-ET-CRE-ME-CHO-copie-1.jpg

 

Facile

Préparation : 30 mn si le confit est déjà prêt 

Cuisson : 25 mn

 

Pour 8 personnes :

90 à 100 g de confit d'oranges

Pour la sauce chocolat-noisette :

Crème pâtissière :

15 cl de lait 1/2 écrémé

2 jaunes d'oeufs

30 g de sucre

15 g de fécule de pomme de terre ou de Maïzena

1 pointe de couteau de sel

Ganache  chocolat-noisette :

17, 5 cl de crème liquide

150 g de chocolat noir (couverture à 66% si possible) en pistoles ou râpé

50 g de crème choco-noisette (style Nocciolata di Rigoni di Asiago ou Nutella)

Pour les crêpes :

250 g de farine

1/2 l de lait

3 oeufs entiers

 

  • Faire les crêpes (environ 25)  et les réserver.

La ganache :

  • Porter la crème à ébullition . Ôter du feu et incorporer le chocolat. Laisser 1 minute ou deux avant de fouetter pour que le mélange soit homogène et réserver à température ambiante.

La crème pâtissière :

  • Blanchir le sucre avec les jaunes.
  • Ajouter la fécule. Bien mélanger.
  • Porter le lait à ébullition et hors du feu le verser en filet sur le premier appareil. Bien mélanger.
  • Remettre sur le feu et cuire à feu moyen en remuant sans cesse jusqu'à ce que la crème épaississe. Continuer à fouetter et cuire environ 1 minutes supplémentaire.
  • Verser la ganache dans la crème encore chaude, bien mélanger et laisser refroidir. Réserver.

Montage et finition :

  • Sur un plat bien plat, tartiner  chaque crêpe de façon régulière en couche très mince à l'aide d'une spatule en arrêtant à environ 1 centimètre du bord et en alternat : confit et crème au chocolat.
  • Ne pas tartiner la dernière crêpe et réserver au froid au moins deux heures.
  • Sortir le gâteau du frigo, le découper au couteau scie ou mieux au couteau électrique, le retourner sur le plat de service et décorer éventuellement.
  • Sortir à la dernière minute et déguster bien frais.

Ce gâteau est délicieusement sucré-amer.

La crème au chocolat-noisette équilibre bien lé goût du confit qui seul serait sans doute trop dominant mais je suis contente de constater que mes invités d'hier ont encore adoré ce dernier et j'espère que vous aussi vous allez aimer car à Soissons, il y en aura!

Dessert