Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La gourmandise l'a emporté, c'est Conticini aujourd'hui... et puis demain, en fait, ce ne sera même pas le canard annoncé hier, je crois que ce sera plutôt coquilles Saint Jacques, enfin!
J'en ai trouvé de très belles au marché samedi alors, je ne suis pas privée!"
Ceci dit, quand on achète un livre de cuisine, il faut s'en servir... et celui-là (celui de Philippe Conticini), Sensations" pour ne pas le nommer , je crois que je vais m'en servir beaucoup.
Il y a tellement de choses qui font envie que je ne sais pas par quel bout commencer... lire me fait déjà saliver, grave, très grave!

Pour la recette qui suit, j'ai eu de petits problèmes de cuisson car le 1er temps indiqué dans le livre était un peu juste chez moi, après j'ai fait un peu à mon idée mais le résultat obtenu était comme Conticini l'annonce croquant à l'extérieur et moelleux, extraordinairement moelleux à l'intérieur.

Les épices à pain d'épices, la vanille, le gingembre et les zestes d'oranges confits se disputent avec les amandes et la fleur d'oranger.
Grâce à mon amie Carole, je dispose d'une eau de  fleurs d'oranger extraordinairement bonne (monsieur Mamina s'est réconcilié avec cet arôme) mais, comme elle m'avait dit qu'elle était très concentrée, je n'en ai mis qu'une cuillerée à café contre les deux préconisées par le Chef.

Je vous livre donc sa recette exacte, vous me raconterez le résultat, mais surtout, n'hésitez pas, ces barres à 10000 calories la bouchées sont une véritable tuerie, on doit pouvoir devenir addict très vite.
C'est une merveille à offrir aux amis (pensez aux paniers gourmands), c'est aussi une barre santé et énergie pour les sportifs et au moins, vous savez exactement ce qu'il y a dedans!

CROQUETS AUX AMANDES EPICES ET ZESTES CONFITS


Facile
Préparation: 25 mn
Cuisson: 27 mn (15 + 12)
Repos de la pâte: 1 heure

Pour 6-8 personnes:
125 g de pâte d'amande blanche (70% de fruits si possible)
1 gros oeuf
35 g de poudre d'amandes
175 g de farine (type 45)
15 g de beurre demi-sel à température ambiante
2 càs de fleur d'oranger
35 g de sucre semoule
35 g de cassonade
1 càc bombée de zestes d'orange confits
1 càs Bombée de zestes d'oranges confits  taillés en petits dés
1 càs rase de gingembre confit (en petit dés aussi)
Les graines d'une  gousse de vanille ouverte en 2 et grattée
1 càc rase d'épices à pain d'épices
1,5 g de levure (1 càc rase)
100 g d'amandes blanches émondées et concassées

La pâte:
Dans la cuve du robot, avec le batteur plat (feuille) à vitesse moyenne, mélanger la pâte d'amande et l'oeuf.  Ajouter en mélangeant toujours à la feuille, la farine, la poudre d'amande, le beurre demi-sel, les sucres et l'eau de fleur d'oranger.
A la main (ou à vitesse plus lente au robot), incorporer les zeste d'oranges, les épices (à pain d'épices + vanille), la levure et le gingembre. Terminer avec les amandes concassées.
La pâte obtenue est souple et ferme à la fois, la mettre entre 2 feuilles de papier sulfurisé et l'abaisser en tapotant avec le rouleau à pâtisserie de façon à former un rectangle de 4-5 cm d'épaisseur.
Réserver au réfrigérateur environ 1 heure.
La cuisson:
Préchauffer le four à 170°.
Placer la pâte toujours enveloppée dans les 2 feuilles de papier sulfurisé sur une plaque et cuire pendant 15 minutes.
Laisser tiédir à température ambiante puis enlever la feuille supérieure.
A l'aide d'un couteau le plus fin possible, tailler des bandes de croquet de 1 centimètre d'épaisseur et recouper pour avoir des croquets de 8 à 10 cm de long et de 3 à 4 centimètres de large.
Les poser sur la plaque recouverte de papier sulfurisé et recuire 10 à 12 minutes environ.

Attendre le refroidissement total pour dévorer déguster.



En recopiant la recette, je m'aperçois que j'ai oublié la farine, ce qui explique que mon appareil au bout des 15 premières minutes de cuisson était un peu mou... je l'ai reformé avec une spatule et recuit un peu... Ceci dit, malgré mon oubli et mes soucis, c'était vraiment trop bon...
Quoiqu'il en soit, je vais essayer la vraie version.

Conticini explique qu'il tient à cette double cuisson qui donne le côté croustillant à l'extérieur  et fondant à l'intérieur. J'ai obtenu ce résultat malgré mon erreur en modifiant un peu la cuisson.
Je n'ose d'ailleurs pas vous dire que bien que râlant devant mon pavé un peu mou, les odeurs qui s'échappaient du four dans ma cuisine excusaient tout... même une recette fausse... en l'occurence, ce n'était pas le cas, puisque c'est moi qui avais totalement oublié la farine!

Imprimer le recette

D'autres bonnes choses avec du gingembre confit? Ici et aussi.


technorati tags:

Dessert