Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque je ne suis pas chez moi, je ne cuisine pas beaucoup mais quel plaisir de me glisser les pieds sous la table pour des moments de gourmandise, de découvertes et de partage.

Mais, lorsque je ne suis pas chez moi, de temps en temps, je cuisine quand même et c'est le cas de ces ateliers où nous déclinons travail et plaisir.

 

Lundi dernier, c'était atelier de cuisine autour des produits charcutiers. Du travail donc  mais du travail qui ne pèse pas, bien au contraire.

Nous sommes en équipe et tout se passe dans la bonne humeur.

 

C’est pour mettre en avant les recettes françaises et le savoir-faire du charcutier fabricant que la  CNCT (Confédération Nationale des Charcutiers Traiteurs) et la FICT (Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes) ont décidé de donner naissance à une marque que vous retrouverez bientôt aussi bien sur la charcuterie industrielle de qualité que chez:les artisans charcutiers-traiteurs: Savoir-Faire Charcutier Français.

 

Ce label est là pour montrer que la charcuterie est fait dans le respect des traditions mais aussi selon des normes d'hygiène précises et un cahier des charges qui respecte les exigences de la diététique: sel et gras maîtrisés entre autres.

 

logo-savoir-faire-charcutier.jpg

 

Le principe des ateliers culinaires de ce type est toujours le même.

Sous la houlette de  Chef Damien, devant des paniers surprise, un chef d'atelier "dirige" une équipe et, au bout de 2 heures, nous devons dresser ce que nous avons imaginé.

Accessoirement, nous  mangeons aussi ce que nous avons fait, on a donc intérêt à ce que ce soit bon!

Il y avait 3 ateliers ce soir-là,  Silvia,  Anne et  Sandrine en étaient les têtes.

J'étais sous la houlette de Sandrine aux côtés de Dorian et de  Garance.

 

Dans les paniers, plein de produits frais, pommes, raisin, courge, fenouil, céleri rave, radis, pommes de terre, pâte à filo, épices etc...

Pour ce qui est des produits charcutiers: jambon blanc, tarte flambée et boudin antillais.

 

Boudiou! 

Qu'est-ce qu'on peut bien faire pour cuisiner de la flammenkuche... c'est déjà cuisiné, il n'y a qu'à la glisser au four... eh, bien si vous voulez le savoir allez chez  Sandrine.

 

Pour ce qui est du jambon blanc dit aussi jambon de Paris, pourquoi ne pas servir le classique jambon-purée des enfants en version makis... je suis certaine qu'ils vont adorer, en plus,  la purée est pleine de légumes, ils n'y verront que du feu!

Merci Dorian pour l'idée et la réalisation à 4-6 mains selon les moments de la préparation.

 

JAMBON-PUREE.jpg

 

 

Après ce long préambule, je vais vous donner la recette qui m'est tout de suite venue à l'esprit avec les produits dont nous disposions. Les autres ayant tout de suite acquiescé, nous avons sauté à pieds joints sur la pastilla de boudin noir épicée et fruitée.

 

PASTILLA DE BOUDIN NOIR ÉPICÉE ET FRUITÉE

 

PASTILLA-VPC.jpg

 

 

Facile

Préparation: 15 mn

Cuisson: 15 mn

 

Pour 6-8 personnes:

10 boudins noirs antillais individuels

3 oignons blancs

1 pomme

4 c.à soupe de raisins muscat pelés et épépinés

5 figues fraîches coupées en petits dés

4 c.à soupe de noix concassées

100 g de beurre fondu

 

feuilles de filo

sel, poivre du moulin et cannelle


Préchauffer le four à 230°.

Déposer un feuille de filo au fond d'un moule à tarte de 18 cm en la laissant  déborder, la beurrer au pinceau.

Faire la même chose avec les autres feuilles en les décalant un peu à chaque ajout de feuille.

Peler le boudin et l'écraser à la fourchette.

Incorporer les oignons émincés ciselés finement à la chair du boudin avant d'y ajouter délicatement la pomme pelée et coupée en petits dés, les raisins, les figues et les noix.

Assaisonner de haut goût.

Remplir la tarte de cet appareil, lisser la surface en créant un petit dôme.

Poser 2 nouvelles feuilles de filo sur le boudin et rabattre ce qui dépasse en le rabattant vers le centre et en le chiffonnant.

Beurrer encore un peu la pâte à filo si nécessaire et enfourner jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée.

 

Démouler délicatement et garnir de lamelles de figues fraîches et de noix, saupoudrer de cannelle.

Servir avec une salade bien assaisonnée.

 

Vous pouvez aussi servir cette pastilla en version individuelle, la présentation n'en sera que plus jolie.

 

Le mélange de fruits peut-être fait selon vos goûts et votre imagination.

Pourquoi pas des abricots secs moelleux et des noisettes?

 

Crédit photos: Jean-Marc Grujard, mari d'Isa-Marie et notre photographe d'un soir.

Plat