Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà comme promis un petit retour sur un vendredi soir remarquable.

Ayant gagné un repas dans le restaurant gastronomique de mon choix, après avoir mûrement réfléchi, j'ai préféré ne pas aller chez un tri étoilé, mon expérience à Roanne l'an passé ayant été un peu mitigée.
A l'époque, je vous avais expliqué que je préférais les choses peut-être un peu moins parfaites mais avec une âme... et c'est ce que nous avons trouvé à Chasselay (20 km de Lyon) chez Guy Lassausaie.
C'est ce même Guy Lassausaie qui m'avait "tenu la main" il y a eu quelques jours pour mon sablé breton au crémeux de chocolat et framboises.
Eh bien, chez lui, c'est pareil: pas d'esbroufe, une cuisine goûteuse et généreuse plein de belles et bonnes choses. Le service est attentif mais pas omniprésent, et il y a une très belle carte des vins.. C'est vraiment un bel endroit où je retournerais  volontiers si l'occasion se représente!
Savoir si j'ai envie de retourner dans un restaurant lorsque j'y suis déjà allée est un bon indicateur de plaisir, non?
Vous aurez droit dans les jours qui viennent à certains plats que nous avons dégustés car ils sont dans son joli livre dont je vous ai déjà parlé.
Pour les entrées, le gâteau de tourteau et avocat aux cristallines de pommes de terre avec sa salade de fèves et pois gourmands a vraiment eu l'air de convenir à monsieur Mamina. Quant à moi je ne peux que me souvenir avec un frétillement de papilles du croustillant de homard et aubergines aux câpres capucines.

Pour continuer, le pigeon au foin en cocotte lutée de monsieur n'avait rien à envier à mon Saint Pierre... mais j'ai aussi flashé sur le pré-dessert que je me suis empressée de refaire pour ne pas oublier la saveur et la douceur rencontrées.

Je vous ferai d'autres recettes de ce dîner, mais commençons par celle-là, toute simple et toute bonne puisque c'est une panna cotta, mais avec des saveurs très différentes de celles que je fais habituellement!

Par rapport à la recette du livre, j'ai mis un peu moins de crème car cela me semblait beaucoup, mais au restaurant c'était absolument délicieux. J'ai simplement voulu être raisonnable.

PANNA COTTA CHOCOLAT BLANC-CAFE



Facile
Préparation: 10 mn
Cuisson: 3 mn (2 + 1)
Attente: 6 heures ou plus

Pour 4 personnes:
125 g de chocolat blanc de couverture (Barry-Caillebaut pour moi) en pistoles
30 g de grains de café
150 g de crème fleurette
150 g de lait
1 feuille de gélatine réhydratée
1 expresso très serré


Porter le lait à ébullition, couper le feu et faire infuser les grains de café concassés pendant 10 minutes.  Chauffer le lait à nouveau, incorporer la gélatine, remuer et filtrer. Verser le lait chaud sur le chocolat et remuer encore. Ajouter le crème et lisser avant de verser dans les verres. réserver à température ambiante pendant plusieurs heures. Terminer au frigo pendant 30 minutes.
Pendant que la panna cotta prend, faire un expresso très serré, le laisser refroidir , ôter la mousse avant d'en verser une fine couche sur la panna cotta.
Il est important de ne pas réfrigérer la verrine trop longtemps ni trop tôt sous peine de se retrouver avec une mince pellicule juste sous la couche de l'expresso, plus ferme et un peu grasse sur la langue !

Servir éventuellement avec un grain de café enrobé de chocolat noir, ou une petite tablette de chocolat noir si vous n'en trouvez pas!

Imprimer la recette



Dessert