Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Il paraît que la canicule nous quitte demain, je reviens donc à l'Italie, j’ai du mal à quitter les traditions culinaires de ce pays, mais j'avais mis cette petite recette de côté pour cause de chaleur.

Quand on ne mange pas les légumes des Italiens, on aime tout le reste chez eux. Les pâtes, toutes leurs pâtes, leurs nombreuses façons aussi de faire le riz et aussi naturellement les gnocchis. Qui n’a pas goûté une fois des gnocchis faits maison ne sait pas ce que c’est que de vrais gnocchis.
J’ai eu cette révélation, il y a quelques années, en voyage à Florence, Monsieur Mamina et moi avons déjeuné dans un restaurant alors que nous avons l’habitude d’aller dans les petites trattorias de quartier. Le restaurant s’appelle Da Penello et j’y ai mangé des gnocchis au beurre de sauge, les meilleurs que j’aie jamais mangés.

Après de nombreux essais et quelques ratages, tout au moins au niveau de la consistance, je me suis fixée sur cette recette, la plus proche sans doute de celle qu’on m’avait servie.
Les gnocchis que vous trouvez au rayon des produits frais des supermarchés sont aussi éloignés de la saveur de ceux que vous ferez vous mêmes qu’un haricot vert de conserve peut l’être d’un haricot vert de jardin.
J’ai la chance d’avoir un gros pied de sauge dans mon « jardin », (je vous ai déjà dit que c’était un mot bien prétentieux pour ma petite cour) il résiste à la canicule comme aux hivers pluvieux ou très froids, j’ai donc pu vous faire ces gnocchis au beurre de sauge mais, on peut  les préférer avec seulement un filet d’huile d’olive ou si c’est en accompagnement d’une viande, avec du jus ou avec de la sauce tomate.

Chacun choisit selon ses préférences, moi, je les mange plutôt avec ce beurre de sauge et un peu de parmesan.

 

GNOCCHIS AU BEURRE DE SAUGE

 gnocchi

 

.Pour 8 personnes :

1 kg de pommes de terre (pommes de terre à purée)
250 g de farine
1 œuf
Sel
80 g de beurre fondu avec un peu de sel et une quinzaine de feuilles de sauge que l’on laisse infuser et qu'on filtre

Parmesan à volonté

 

Faire cuire les pommes de terre dans un grand volume d’eau salée jusqu’à ce qu’une lame de couteau les transperce facilement. Le temps varie selon la grosseur des pommes de terre.
Lorsqu’elles sont cuites, les passer sous l’eau très froide pour pouvoir les éplucher et les réduire en purée.
Incorporer la farine et l’œuf en travaillant assez rapidement, cette opération se fait parfaitement au robot avec le crochet (K, si c’est un Kenwood) à purée. Le mélange doit être souple mais non élastique.
Fariner largement le plan de travail ou prendre un torchon. Se fariner aussi les mains et prélever la valeur d’une mandarine de pâte Faire un rouleau de l’épaisseur d’un pouce. Déposer ce rouleau sur le torchon ou le plan de travail. Recommencer jusqu’à épuisement de la pâte.
Couper des tronçons de 2,5 cm et les écraser légèrement avec le dos d’une fourchette.
Faire bouillir un grande cocotte d’eau bien salée. Dès l’ébullition, verser les gnocchis. Ils sont cuits dès qu’ils remontent à la surface, les enlever au fur et à mesure à l’écumoire et les assaisonner immédiatement avec le beurre de sauge.
Servir le parmesan à part.

imprimer_la_recette

 

 

Imprimer la recette

 

 

technorati tags:

 

Accompagnements