Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je reviens sur ce "Salone del Gusto" 2012, à Turin avec  quelques nouveaux et beaux souvenirs et au risque de me répéter, je remercie encore tout les gens de Garofalo qui ont organisé ce voyage.

 

 

images

 

Turin donc, jusqu'à cette balade dans le monde de Slow Food n'était pas pour moi la ville la plus intéressante du Nord de l'Italie! Pourtant, je savais que ce fameux  salon se tenait là-bas tous les deux ans et je savais aussi qu'il y avait le fameux magasin Eataly, premier du concept qui s'est étendu maintenant à d'autres villes dans le monde entier mais pas en France pour l'instant malheureusement!

Je vous reparlerai un jour sans doute de Eataly, mais je reviens  à ce Salon du goût.

Je vous l'ai dit dès  mon premier billet  sur le sujet, c'est étonnant, époustouflant de voir une telle manifestation dédiée aux produits de qualité.

Il n'est que de voir ces jambons ou ses tomates pour être convaincus, non?

 

 

SALONE-DEL-GUSTO-JAMBON-ET-TOMATES-.jpg 

 

Associer l'expression  "Terra madre" n'est pas vain et ce n'est pas sans raison non plus que 200000 visiteurs (dont j'ai eu la chance de faire partie) se sont pressés aux portes et dans les allées  de ce salon du goût à la découverte de stands parfois très petits.

Les italiens étaient munis de paniers, de sacs, voire même de valise à roulettes pour acheter un maximum de bonnes choses.

Étant pour ma part en avion, j'ai du rester raisonnable au niveau des achats, mais je sais que la prochaine fois j'irai en voiture ce qui me permettra de l'être moins. 

À Turin, on ne se contente pas déguster ou de participer à des ateliers, il y a aussi de nombreuses conférences animées dans le but de sensibiliser les visiteurs à la philosophie de Slow Food.

Slow Food est né il y a 23 ans, en Italie en opposition au fastfood (qui lui, ne mérite pas de majuscule). Cent cinquante pays sont adhérents et défendent cette devise  "bon, propre et  juste". On retrouve un peu de tout et ce n'est pas péjoratif, dans Slow Food au travers de ce précepte : il y a l'écologie bien entendu mais aussi la gastronomie. Loin de la dictature de certains écologistes qui nous accusent de tous les maux, la notion de plaisir est toujours présente au sein de Slow Food.

On protège la "Terra Madre" dans le but de nourrir le monde avec des produits de qualité  aussi bien dans la culture des légumes ou des céréales que dans la vigne ou l'élevage.

Le concept est bon et généreux, chacun se donne les moyens de respecter la charte.

Admirez les variétés de riz cultivées et proposées...

 

SALONE-DEL-GUSTO-RIZ.jpg

 

... ou les poivrons pas formatés...

 

SALONE-DEL-GUSTO-POIVRONS.jpg

 

Et puis, je ne peux pas résister au plaisir de vous partager un autre coup de coeur devant  cette "batterie" de tonnelets ou mature le condiment balsamique de Modène.

Vous comprenez en les voyant à quel point le condiment réduit au fil des ans et pourquoi il coûte si cher!  

SALONE-DEL-GUSTO-ACETAIO-BALSAMICO.jpg

 

Chaque tonneau est dans une essence de bois différente (chêne, cerisier, châtaignier, merisier et frêne) et c'est l"évaporation pendant 12 ans minimum qui permet d'arriver au résultat final.

 

En parlant de résultat final, je vais arrêter là cette série sur le Salone del Gusto, mias, si Dieu me prête vie, il est probable que dans 2 ans, je serai encore là-bas, je n'ai pas tout vu, loin de là malheureusement, mais je vous propose une dernière photo, pour la route :

mamina goûteuse!

 

SALONE-DEL-GUSTO-GOUTEUSE.jpg

Bavardages