Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Ce titre étrange est celui du roman que Dorian, notre ami Dorian, a écrit.


Dans mon enfance, dans ma famille, on ne mangeait pas de cheval du coup, ce n'était pas dans nos trad itions, du coup, je n'en cuisine pas non plus.


Aujourd'hui, le steak ou le ragoût de cheval, ce n'est pas tendance. Dorian touche là un sujet sensible, mais quelle différence cela fait, si l'on est pas végétarien, de manger du boeuf, du
cheval ou toute autre viande? 


Le cheval est un bel animal, bien sûr mais l'argument est court et puis quelque part, ce n'est pas ça le sujet.


Le sujet, c'est ce petit livre qu'une amie m'a prêté un soir vers minuit et demi et que je n'ai pas laché jusqu'à ce que j'ai fini de le lire. Je ne sais pas si je dois remercier Dorian ou cette
amie, mais à cause d'eux, je me suis endormie très tard!


 





 


Dorian remonte à son enfance avec ses mots si simples mais  pleins de sa "personnal touch". Il suit le chemin qui le mène à (re)découvrir cette viandeà l'âge adulte.
Il part à la recherche, non du temps perdu mais de la complexité liée à la consommation de la viande de cheval!


On est captivé dès les premières lignes, on sourit, on est ému, c'est du Dorian pur jus, vous aimez Dorian, vous aimerez ce livre même si vous refusez de goûter au cheval... ce n'est pas parce
que vous lisez un roman policier que vous devenez criminel... 


Mais après ce petit livre, je reste sur ma faim... quel sera le sujet du prochain livre de notre ami?


 


"La boucherie chevaline était ouverte le lundi" de Dorian Nieto aux éditions Argol sera en librairie  le 5 octobre 2012.



Parralèllement, si vous voulez en savoir plus, il y a une exposition "Chevaline(s)" : art, fourchettes et cheval au Restaurant "Le taxi jaune"', 13 rue Chapon, Paris 3, du 18 septembre au 18
décembre 2012.
Bavardages