Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous voilà à nouveau avec un plat réconfortant, un plat "rustico-chic" qui reprend les associations terre-mer que j'aime tant. Comme il ne fait pas bien chaud, dans le genre de ces associations, je pense que ce petit bouillon de boeuf aux crevettes vous plairait bien, non?

Ce n'est pas compliqué, loin de là, il faut seulement avoir le temps de faire cuire la tête de veau en demandant à son boucher de la préparer comme un rôti plutôt long et pas trop large de façon à avoir de belles tranches épaisses.

Le panko permet de réchauffer la tête (qui aura cuit la veille dans une cocotte avec plein d'aromates  tels le thym, le laurier, des queues de persil, un gros oignon et 2 clos de girofle) en lui apportant un croustillant incomparable.

La sauce est faite avec du cerfeuil tubéreux. J'en ai profité car ce sont les derniers, ma marchande de légumes m'ayant dit qu'elle n'en aurait plus dans les semaines qui viennent.

Avec ce plat, j'ai fait découvrir la tête de veau à Melle Banane, Philou lui, connaissait déjà et aimait, elle l'a mangé, je ne sais pas si elle a pensé à faire un voeu!

 

COQUILLES SAINT-JACQUES ET TÊTE DE VEAU PANÉE AU PANKO, CAROTTES FONDANTES


 

COQUILLES-SAINT-JACQUES-ET-TE-TE-DE-VEAU.jpg

 

 

Facile

Préparation : 15 mn

Cuisson : longue

 

Pour 4 personnes :

Pour la tête de veau : à cuire la veille

800 g de tête de veau

Thym, laurier, queues de persil, 1 gros oignon, 2 clous de girofle

Pour la sauce au cerfeuil tubéreux : à faire la veille aussi

250 g de bulbes de cerfeuil tubéreux

10 cl de  crème liquide

Pour les carottes :

3 carottes ou 8 mini carottes

Pour les Saint-Jacques :

4 noix par personne

 

4 fruits de câprier au vinaigre

1 oeuf entier

Quelques fines tranches de lard ou de speck

Panko (chapelure japonaise)

1 noix de beurre

Sel et poivre du moulin


La tête de veau :

  • Dans une cocotte poser la tête de veau, la couvrir d'eau et ajouter tous les ingrédients.
  • Porter à ébullition et baisser le feu. Saler.
  • Cuire à frémissements jusqu'à ce qu'elle soit tendre.
  • Laisser refroidir dans son jus de cuisson. Réserver.

Le cerfeuil tubéreux :

  • Éplucher les bulbes de cerfeuil tubéreux, les laver et les cuire à l'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'ils soient tendres.
  • Mettre dans le bol du blender avec la crème et mixer en ajoutant éventuellement  un peu d'eau de cuisson pour obtenir la texture et la fluidité  désirées.

Les carottes :

  • Laver et éplucher les carottes, les tailler si nécessaires en bâtonnets et les cuire à l'étuvée dans un sautoir en les couvrant avec 3 cuillerées à soupe d'eau ou de bouillon et une noisette de beurre.
  • Couvrir avec un papier sulfurisé et assaisonner de sel et de poivre. Cuire à feu doux en les gardant un peu croquantes en rajoutant un peu de liquide si besoin est. Réserver.

Finition :

  • Battre l'oeuf dans une assiette creuse. Verser le panko dans une autre assiette creuse.
  • Couper 4 tranches de tête de veau assez épaisses et les paner en les passant d'abord dans l'oeuf battu puis dans le panko.
  • Faire frire dans une huile pas trop chaude jusqu'à ce qu'elles aient une belle couleur dorée. Débarrasser sur un papier absorbant.
  • Pendant la friture de la tête de veau, réchauffer la crème de cerfeuil tubéreux.
  • Réchauffer aussi les carottes à feu doux en posant les tranches de lard dans le sautoir pour qu'elles grillent un peu.
  • Dans une poêle à part, à feu moyen cuire les Saint-Jacques 1minute de chaque côté de chaque côté dans une noisette de beurre.
  • Les noix ne doivent pas être saisies, juste chauffées et translucides dedans.

Dressage :

  • Dresser un trait de crème de cerfeuil tubéreux sur une assiette, poser une tranche de tête de veau croustillante et 3 noix de Saint-Jacques dessus.
  • Dresser la 4ème noix en arrière et la garnir avec les carottes.
    terminer avec un peu de sel (de Hawaï éventuellement pour le contraste) et un fruit de câprier. 

Pour le vin, mon sommelier vous conseille un Bourgogne comme un Mercurey 1er cru Croichots 2009 du domaine Lorenzon.

C'est un Chardonnay subtil et délicatement boisé gardant son naturel (ce qui est assez rare dans cette région de Bourgogne!). Il joue à la fois sur la rondeur et la densité pour faire écho au plat.

Sa droiture et sa vivacité dynamisante permettent d'atteindre le coeur du plat pour y faire ressortir toutes ses saveurs et sa complexité.

Plat Salé Coquilles Saint Jacques Abats Panko Carottes