Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la hotte du Père Noël, il y avait, entre autres, plusieurs livres de cuisine. Je les utiliserai tous petit à petit pour plagier bêtement, mais, quand c'est bon, pourquoi pas? Ou alors, comme le plus souvent, je détournerai, un peu ou beaucoup, leurs idées.

Aujourd’hui, tirée d’un petit recueil intitulé « Tapas et petites bouchées » de Jacques et Laurent Pourcell, j’ai emprunté une idée méditerranéenne très espagnole pour l’orienter plus à l’est, vers l’Italie.
Là où les deux frères utilisaient du jambon ibérique, j’ai mis de la bresaola et quand il y avait des pousses d’épinards (que je n’ai pas trouvées), j’ai mis de la roquette. Vous pourrez tout aussi bien mettre du jambon de parme ou aussi du chorizo coupé très fin. Et pour la salade, pourquoi pas de la laitue ou de la mâche. C’est juste une question de goût ou tout simplement parfois de facilité pour trouver certains ingrédients.
A ce sujet, n’ayant plus de tomates confites, j’ai coupé en 2 des tomates cocktail, les ai salées et poivrées, arrosées avec un peu d’huile d’olive et glissées au four pendant une petite heure à 100°.

Il y a 2 jours, vous aviez des petits coussins très tendres et aujourd’hui, c’est un paillasson tout aussi tendre, que je vous apporte. Je ne suis pas sûre de pouvoir continuer dans l’aménagement de la maison, car hormis les canapés, je ne pense pas qu’il y ait des spécialités appelées table ou chaise !
J’ai fait de la bouchée proposée un plat complet puisqu’il contient tout.

PALLAISSONS DE POMMES DE TERRE, FILETS DE ROUGETS ET BRESAOLA

FILETS_DE_ROUGETS_BRESAOLA_2

Pour 6 personnes :
12 petits filets de rougets
½ citron
6 belles pommes de terre
3 tranches de bresaola  coupées en 2 (viande bœuf séchée ressemblant un peu à la viande des Grisons)
4 càs bombées de parmesan râpé
1 œuf + 1 jaune
Quelques tomates confites
Un peu de roquette
Assaisonnement fait avec huile d’olive, jus de citron, sel et poivre

Pour les paillassons :
Râper les pommes de terre avec une râpe assez fine. Les essuyer rapidement dans du papier absorbant puis les mélanger avec les œufs battus et le parmesan. Poivrer. Il n’y a pas besoin de sel à cause du parmesan.
Faire chauffer un peu d’huile dans une poêle pas trop chaude et déposer 6 tas de pâte de forme un peu rectangulaire en les espaçant bien. Dès qu’ils commencent à cuire, les façonner avec une spatule pour qu’ils aient, chacun à peu près la taille de 2 petits filets de rougets côte à côte. Laisser cuire doucement et au bout de 3mn environ les retourner, laisser cuire l’autre face pour qu’elle soit dorée aussi.
Vous venez de faire le plus difficile  et le plus long de la recette ! Si vous voulez, préparer ces paillassons à l’avance et gardez-les au chaud.

Cuisson des filets de rougets :
Poêler rapidement les filets à l’unilatérale du côté de la peau, (ce un poisson demande une cuisson courte), saler et poivrer, arroser d’un filet de citron.

Dressage :

Sur chaque paillasson, poser ½ tranche de bresaola et les deux filets de rougets. Poser une petite quantité de roquette assaisonnée sur lesquelles vous mettrez vos tomates.
Si on a de vrais quartiers de tomates confites, les dresser sur les filets de rougets et poser un feuille de roquette pour la couleur.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

tags technorati :

Plat