Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier, quand j’ai fait mes « brutti ma buoni », j’ai dit que c’était pour changer des petits gâteaux alsaciens et certain(e)s ont peut être compris que je n’aimais pas les bredele. Mais, si, je les aime. J’ai juste choisi de faire ces gâteaux-là parce j’adore leur nom, qu’ils sont aussi très bons et je n’avais encore jamais vu la recette dans les blogs que je lis.
Le risotto, lui, court allégrement sur les blogs et dans les magazines de cuisine. On se dit parfois que c’est peut-être un peu banal. Mais, en fait, non. Un risotto, ça peut prendre toutes les formes, tous les goûts, c’est rarement banal et c’est presque toujours délicieux. Un risotto ça peut faire un plat à lui tout seul ou bien un accompagnement un peu riche. C’est un peu l’auberge espagnole, on y met ce qu’on veut. Celui-là, je l’ai piqué dans le dernier Thuriès mais, parce qu’il me manquait des ingrédients et parce qu’il était au safran (épice qui n’excite pas trop Mr Mamina), je l’ai considérablement transformé et comme j’ai mis du curry, j’ai pensé que le titre italo-bollyfoodien ne choquerait personne.
Un petit détail, si vous pouvez manger des moules la veille, gardez le jus qu’elles auront rendu, il vous servira pour la cuisson du riz.

RISOTTO ITALO BOLLYFOODIEN AUX CREVETTES

RISOTTO_ITALO_BOLLYFOOD

Pour 6 personnes :
30 grosses crevettes (en garder 12 entières et couper les autres en petits cubes)
1 oignon émincé
½ gousse d’ail
10 cl de cognac
1 verre de Noilly Prat
verre de jus de moules (ou d’eau si vous n’en avez pas)
Sel et poivre
1 càc de curry (ou plus, c’est selon le goût de chacun)

240 g de riz arborio ou carnaroli
½ cube de bouillon de volaille dilué dans 3/4 l d’eau
40 g d’échalotes hâchées
1 càs d’estragon ciselé
2 càs de crème fraîche
Sel et poivre
1 càs d’huile d’olive et un peu de beurre

La sauce :
Décortiquer les crevettes, réserver les queues, faire rôtir à les carapaces à l’huile d’olive, ajouter l’oignon et l’ail, faire revenir quelques secondes, déglacer les sucs ,avec le cognac et flamber. Saupoudrer de curry, incorporer le Noilly et le jus de moules. Porter à ébullition et cuire environ ¼ h. Passer au chinois, remettre dans la casserole avec la crème et faire réduire. On doit avoir une crème ayant à peu près l’aspect d’une crème anglaise. Assaisonner et réserver.
Le risotto :
Faire suer les échalotes sans coloration avec un peu de beurre, ajouter le riz et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit transparent. Incorporer le bouillon petit à petit comme pour un risotto classique. Lorsqu’il est cuit, ajouter les dés de crevettes, l’estragon ciselé et lier avec un peu de sauce.
Dressage :
Passer les queues de crevettes entières à la poêle. Mouler un peu de riz dans chaque assiette avec un cercle, napper encore avec un peu de sauce et poser les crevettes à côté.

Ce risotto est très parfumé, il ne faut pas abuser du curry si on veut garder le goût des crevettes. L’idéal est d’utiliser des crevette crues, mais,les surgelées feront toujours parfaitement l’affaire. Je pense que du homard lui conviendrait aussi très bien pour Noël...

imprimer_la_recetteImprimer la recette

tags technorati :       

Entrée