Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La saison des Saint Jacques se termine... enfin, pas tout à fait… mais ce que vous ne savez pas trop, c'est que ces coquillages ne sont pas ma seule addiction! L'autre, avouable, elle aussi, ce sont les asperges. J'attends leur arrivée sur les étals avec impatience. D'abord elles nous annoncent que le printemps est là, ce qui est bien agréable, et aussi, il y a une courte période où asperges et coquilles Saint Jacques se rencontrent.
J'ai une préférence pour les asperges vertes, due peut-être à mes ascendances italiennes, et, après de nombreuses années à réclamer chez mes commerçants, je constate que même les producteurs de Sologne s'y sont mis.
C'est encore un peu tôt ici, elles n'ont pas pointé le bout de leur nez, mais ça arrive. En attendant, je me fais quand même plaisir en achetant des asperges… blanches, des Landes, ou vertes… du Pérou.
Je n'ai pas honte puisque là-bas, c'est la saison, que j'adore ça… et que, les légumes d'hiver, je commence à m'en lasser un peu.
Pâques arrivant, c'est souvent l'occasion de repas en famille, je vous propose une entrée très, très gourmande, un grand classique sûrement (juste un peu revisité grâce à la cuisson des asperges au four à la manière de Miss Diane), mais j'adore.
Les morilles peuvent être préparées à l'avance et réchauffées une minute avant de dresser les assiettes.  Pour les asperges, c'est mieux de les faire au moment de les manger… mais comme le four sera chaud pour autre chose, il n'y aura pas de problème.

ASPERGES VERTES ROTIES ET MORILLES CREMEES

ASPERGES_ET_MORILLES10

Pour 6 personnes:
Une trentaine d'asperges de taille moyenne
2 échalotes finement émincées
5 à 10 morilles sèches par personne (à moins que vous ayez le bonheur d'en ramasser des fraîches)
3 càs de crème fraîche
Un peu d'huile d'olive, sel et poivre
1 noisette de beurre

Faire tremper les morilles dans de l'eau tiède pendant quelques heures, ou tout la nuit si vous voulez.
Chauffer doucement le beurre pour faire fondre les échalotes. Lorsqu'elles ont transparentes mais pas dorées, ajouter les morilles éventuellement coupées en 2 ou 3 morceaux, les arroser avec une partie du jus de trempage des morilles en faisant attention à ne pas prendre le fond où il y a des impuretés et laisser cuire doucement pendant quelques minutes, il ne doit pratiquement plus rester de liquide. Assaisonner, ajouter la crème, donner un bouillon pour que la crème épaississe. Réserver.

Préchauffer le four à 180°.
Éplucher les asperges (ce qui est très simple avec les vertes, il y a juste à gratter un peu, sinon, tout se mange). Les couper à mi hauteur en sifflet parce que c'est plus joli.
Les disposer à plat dans un plat à gratin, les saler et les badigeonner d'huile d'olive avec un pinceau Cuire au four pendant 7 à 8 mn, elle doivent rester croustillantes et prendre une couleur un peu dorée.
Les poser sur un papier absorbant le temps de réchauffer les morilles à la crème.

Finition:
Sur une assiette, disposer les asperges en éventail et poser quelques morilles crèmées entre les queues.
Servir bien chaud.

Avec le reste des queues des asperges , vous pourrez faire des verrines comme ça ou ça, ou bien une tarte salée si vous préférez..

imprimer_la_recette

Imprimer la recette

tags technorati :       

Entrée