Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà un oeuf de Pâques assez peu conventionnel, je dois le reconnaître. Mais, je n'ai même pas eu à le chercher, ni vers l'Ouest (un peu loin de chez moi), ni dans le jardin... Il est venu à moi, sans que je le cherche, mais je l'ai accueilli avec beaucoup de plaisir.

huitres

Je vous explique: il y a quelques jours, comme d'autres, j'ai été contactée par le une charmante personne chargée par le CNC (Comité National de la Conchyliculture) de me demander si je voulais parler des huîtres pour Pâques.

Monsieur Mamina et moi aimons beaucoup les huîtres et nous n'en mangeons pas qu'à Noël, loin de là.
Alors j'ai dit oui et, on m'a annoncé que j'allais en recevoir une bourriche de 2 douzaines (il y en avait plutôt trois!).
Je sais que l'année est exceptionnelle, les huîtres sont excellentes grâce à la météo de cet hiver. L'alternance  des pluies et la douceur leur a particulièrement convenu.

J'aime les huîtres toutes seules, toutes nues… sans ajout de vinaigre, ni d'échalote, ni de citron, mais je les aime aussi "travaillées", d'aucuns diront cuîtes, mais, ce n'est pas exact. Elle sont pochées mais n'ont vraiment pas le temps de cuire.

Ce n'est pas la première fois que je vous sers ces coquillages: vous les avez déjà dégustés en soupe, comme ici (clic sur la photo):

SOUPE D'HUITRES A L'HUILE DE TRUFFES

SOUPE D'HUITRES

Ou encore en gelée comme là (clic aussi sur la photo):

HUITRE EN GELEE"

HUITRE

Contactée, comme je vous l'ai dit,  il y a plus de deux semaines, la bourriche n'est arrivée que jeudi matin, ce qui est un peu court peut-être pour vous faire un long billet.

Pourtant, j'ai été particulièrement gâtée: les huîtres que j'ai reçues sont des huitres de Bretagne vendues sous le nom de "Prat-Ar-Coum" (producteur Yvan Madec), c'est en quelque sorte la Rolls des huîtres avec celles de chez Gillardeau, d'Yves Papin, de Cadoret et de quelques autres que j'aime aussi beaucoup. Je n'ai pas encore essayé les "Perles Blanches", lorsque j'en aurai trouvé, je vous en parlerai.

Ceci dit, avant d'en venir à la recette élaborée pour cette promotion de l'huître, pensez-y, et pas seulement en fin d'année.

J'ai bien aimé marier le  céleri avec ces huîtres. Cette association terre-mer  a laissé le goût de l'huître s'exprimer. Elle doit toujours être mise en valeur, jamais dissimulée.

HUITRES AU CELERI CROQUANT CREMEUX ET AU MACIS

HUITRES_CELERI_ET_MACIS

Facile
Préparation: 15 min
Cuisson :30 min

Pour 4 personnes:
12 huîtres
100 g de céleri rave
10 cl de crème liquide
Quelques pousses d'épinards ciselées (pour la couleur)
10 g de beurre
Sel et poivre
Un peu de macis (photo et explication , chez Chazallet)

Tailler le céleri en brunoise. Dans une poêle, le faire étuver avec un peu d'eau salée et de beurre jusqu'à ce qu'il soit encore un peu croquant. Crémer un peu en fin de cuisson. Saler légèrement, les huîtres le sont déjà. Réserver.
Pendant la cuisson du céleri, ouvrir les huîtres et jeter la première eau. Les poser à plat et lorsqu'elles ont reconstitué leur eau, en réserver 1 ou 2 càs à part.
Retirer les huîtres de leur coquille. Chauffer l'eau rendue  (moins les 2 cuillérées réservées) et les faire pocher quelques secondes dans l'eau frémissante. Les égoutter et les poser sur un papier absorbant en attente.
Réchauffer le céleri dans son jus crémé en ajoutant une cuillère à soupe d'eau des huîtres et laisser réduire une minute.

Finition:
Dans les coquilles ou dans des jolis petits plats, mettre un peu de la brunoise de céleri crémée encore tiède. Ajouter une huître, la saupoudre de ciselures d'épinards et ne pas oublier une râpée un peu de macis.
Déguster immédiatement.

L'huître cuite ainsi, à peine pochée ainsi est encore crue, elle garde toute sa saveur.
Le croquant du céleri et l'onctuosité de la crème la valorise sans dominer et le macis lui va à la parfaitement Sa note épicée est délicate mais apporte une "nervosité" incomparable à cet amuse-bouche.

HUITRES_CELERI_ET_MACIS_2

Cette recette sera la conclusion de mes idées de Pâques. Elles pourront, bien sûr, être utilisées dans n'importe quelle autre occasion pour faire un repas un peu (ou beaucoup) festif.

Je vous rappelle que le fait de jeter la première eau des huîtres permet d'éliminer le maximum des impuretés qui pourraient rester dans la coquille.
Mon ouvreur d'huîtres le fait de façon systématique, que nous mangions nos huîtres nature ou non.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

Les autres recettes d'huîtres je vous les ai déjà mises en photos plus haut..

technorati tags:     

Entrée