Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PHILIPPE-CONTICINI-Je vous en ai parlé avant-hier, hier se tenait au Comptoir Général à Paris le Salon Sugar and webUn moment tout en douceur dans un endroit un peu rétro.

J'ai retrouvé là, l'ambiance informelle que nous connaissons lorsque nous assistons à un évènement organisé le soir par un produit ou une marque et que blogueurs et blogueuses se retrouvent à partager des ateliers ou des battles.

Et là, c'était ça mais en beaucoup plus grand!

Un petit salon du blog culinaire où Damien nous a encore gâté(e)s et où on a eu le temps de se voir et de parler.

Ce "petit" salon sucré (petit n'étant en aucun cas péjoratif) avait un parrain prestigieux: le grand monsieur Conticini.

Vous savez à quelle point je suis fan de ce personnage hors du commun : allier le génie créateur pâtissier qu'il est à autant de gentillesse et de sensibilité est si rare qu'on ne peut que l'admirer et même plus, n'ayons pas peur des mots, l'aimer.

Hier, après avoir fait deux démos, une en parallèle avec Sandrine et l'autre avec Silvia, il a pris le temps de nous parler, longuement.

Nous étions captivés. Comme tous les gens qui ont quelque chose à dire, Philippe Conticini est aussi sérieux pendant qu'il nous parle de sa quête du goût... la photo ci-dessus que j'ai prise hier pendant Sugar&web le montre bien.

Il nous a expliqué toute sa démarche intellectuelle et comment sa pâtisserie (et la pâtisserie tout court) a évolué au fil des ans.

Sa pâtisserie lui a permis de communiquer avec les autres. Grâce au partage, grâce au bonheur qu'il apporte aux dégustateurs, il sait dire comment il prône le GOÛT avant toute chose. cela paraît évident, cela semble couler de source mais cela ne l'est pas toujours.

Il a, à mes yeux et à mon humble avis, saisi l'essentiel. Si une belle assiette est meilleure qu'un "goubiboulga", l'esthétisme ne doit jamais prévaloir sur le goût.

Nous, simples blogueurs qui essayons de faire de belles photos de nos plats, pensons avant tout que le beau ne suffit pas et que sans "relief", le résultat ne sera pas à la hauteur de ce que le dégustateur attend.

Si, entre autres choses, Philippe Conticini relève la plupart de ses pâtisseries d'un peu de fleur de sel, c'est pour ça. pour ce relief.

Hier, j'ai vu faire une sauce à la clémentine et toutes mes papilles frémissaient en la sentant cuire dans la poêle.

J'ai eu le privilège aussi de goûter ces croquettes au chocolat coulant que je vais essayer de vous refaire très vite... vos invités de Noël pourraient bien vous (et lui) en être plus que reconnaissants. 

Un grand merci aussi à 750g qui s'est encore totalement impliqué dans ce moment magique et merci à mes lectrices non blogueuses d'être passé me faire un petit coucou.

Et merci aussi aux partenaires présents : Bonne Maman, Danone et la Fourme d'Ambert entre autres.

Bavardages