Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous l'ai déjà dit à l'occasion de mes "bloganniversaires" successifs, le blog, c'est le partage, l'amitié et les échanges.

 

Si Chef Damien nous a ouvert un chemin un boulevard qui a grandement facilité les rencontres en créant le 1er salon de Soissons, il faut avouer qu'il a encore cartonné le week-end dernier avec l'aide plus que précieuse de nos belges préférés Philou et Apolina.

Nous avons retrouvé des fidèles soisonnais et pu ainsi rencontrer quelques belges que nous ne connaissions pas encore et dont je vous ai déjà parlé  ici ou  .

Ce salon, n'a été que du bonheur.

Vous pouvez d'ailleurs en juger par vous-même losque Silvia et moi avons pris place au volant (au fait qui conduit?) de la 2CV de St Sever.

 

St SEVER SBCB

 

Un peu Thelma et Louise, non?

 

 St Sever, vous ne savez peut^-être pas ce qui se cache deriière ce nom.

Pour tous les participants au SBCB, ce n'est plus un mystère. St Sever signifie poulet, mais pas n'importe quels poulets.

Des pouets de qualité, vivant en liberté dans les forêts landaises, ils ne rentrent à l'abri que le soir pour faire dodo (ils ont compris que c'était plus sûr) et le chef Julien Duboué  en nous régalant (ah, le poulet aux morilles entre autres gourmandises!) nous a bien prouvé à quel point il y a volaille et volaille.

Silvia aussi nous a gâté en nous cuisinant d'ailleurs des      avec cette délicieuse volaille... à vous de tester  maintenant.

 

Benoît Molin, notre parrain de toujours, était là aussi.Parrain de cette édition, il avait fait le déplacement et a assisté chacun et chacune d'entre nous en prodigant conseils et sourires.

Quant à Yves Mattagne, le cuisinier bege de l'étape, il nous a montré une magnifique assiette (un véritable tableau) alliant langoustines, huîtres algues et concombre.

 

MATAGNE.JPG

 

Devant une telle assiette que je n'ai malheureusement pas goûtée, on reste admiratifs, mais un peu frustrés peut-être.

 

Par chance, il y a eu beaucoup d'autres choses à déguster, en particulier lors des deux pique-niques.

Comme d'habitude les blogueurs avaient rivalisé de talent.

Bord Bia, partenaire omniprésent, mais on ne se lasse pas, toujours représenté par l'adorable Bernadette Byrne et son fils Raphaël nous ont largement pourvus en agneau (l'agneau irlandais est quand même le meilleur agneau que j'ai jamais mangé), que ce soit pour les démos ou les buffets.

Un salon culinaire ne serait pas complet si on ne buvait pas quelques bonnes choses et là encore, les vins d'Alasce ne nous avaient pas oubliés.

L'espace de dégustation a passionné les amateurs comme les néophytes.

 

VIN-D-ALSACE.JPG

 

Je ne terminerai pas ce billet sans, une fois de plus rendre hommage à "mon" jardinier Marc Herman qui m'a fait découvrir tant et tant de belles et bonnes choses et grâce à qui j'ai pu réaliser une excellente et superbe assiette.

 

MARC-ET-MOI.JPG

 

Alors, bon, je redis tous mes mercis les plus sincères à tous ceux qui on rendu ce salon possible: 750 g et son moteur Damien, Apolina et Philou qui ont bossé pour faire de ce week-end une parenthèse, certes fatigante (je n'ai plus 20 ans les amis!) mais fantastique.

Vivement Soissons, j'y serai et je veux tous vous revoir.

Bavardages