Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des réveillons de fin d'année et des 1ers de l'an, j'en ai connu pas mal.

Ceux de mon enfance se perdent un peu : je pense que nous fêtions ça chez des amis de mes parents mais cela reste assez flou...

À l'adolescence les choses ont changé, je réveillonnais le plus souvent en Italie dans la famille de ma grand-mère. Mes parents me laissaient partir là-bas à côté de Florence, sans eux, et pour moi, ces quinze jours italiens, c'était le bonheur et la liberté.

Et puis, un peu plus tard, j'ai rencontré celui qui est encore mon mari et au fil des ans, nous avons fêté la fin de l'année de manières diverses.

Avec des amis en grand comité quand nous étions plus jeunes

Je me souviens d'un énorme pièce-montée réalisée à 6 mains pour 40 personnes.

Il a eu aussi les soirées chez un ami chef et plus récemment encore des petits réveillons tranquilles à 6 (avec nos meilleurs amis bien entendu) où chacun faisait un plat et où nous rivalisions d'imagination en cuisine.

Il y a eu l'année macaron au pamplemousse et foie gras raté, mais heureusement, le plus  souvent il y avait  de belles réussites et mieux encore, des bons moments partagés.

 

MACARON-PAMPLEMOUSSE

 

Cette année nous savions depuis 2 mois environ que nous serions tous les deux en tête à tête ce qui ne nous posait aucun problème! J'avais des idées de menu un peu raffiné, à 2, c'est toujours plus facile.

Et puis voilà, un invité imprévu s'est présenté, pas tout à fait à la dernière minute, mais il a fait du forcing et il s'est incrusté...

On ne lui avait rien demandé à ce virus costaud. il  a d'abord atteint monsieur Mamina (qui avait rajouté ce cadeau à ceux qu'il m'a fait pour Noël) puis il m'est tombé dessus avec force. 

Vous connaissez sûrement ce genre de cochonnerie qui vous épuise, entre toux, dégoût de tout, fatigue intense et maux de crâne, vous n'avez qui envie : vous traîner du lit au fauteuil, du fauteuil au canapé et du canapé au lit!

La cuisine dans ces cas-là est une pièce qui ne vous attire pas vraiment!

Mais réveillon oblige, j'ai rivalisé d'imagination et je me suis fait de délicieuses tisanes ou thés bien chauds, car l'appétit n'était pas là.

 

images.jpeg

 

J'ai été très raisonnable, je n'ai même pas fait de mélange... un coup c'était camomille, un coup tilleul-menthe... deux heures a près mon thé  chouchou mandarine-yuzu de chez Fauchon.

Et mine de rien, même si je ne suis pas encore prête à vaincre les montagnes, ce matin, je me sens mieux... je profite de ce billet pour vous remercier tous et toutes de vos bons voeux. Je vous rétire les meins et surtout, fermez la porte à ce virus, ce sera la meilleure façon de commencer l'année.

Voilà donc cette fin et ce début d'année pas banales... on essaiera de faire mieux l'année prochaine.

Bavardages