Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Chaque année, j'attends les fleurs de courgettes.

Je ne les attends peut-être pas tout à fait avec la même impatience que le retour de la saison des Saint-Jacques, mais  quand même!

Pourtant, ces jolies fleurs jaunes orangées ne sont pas dans mes traditions culinaires car, autant les crostinis toscans et leur crème de foies de volailles évoquent en moi des souvenirs affectifs et gustatifs, autant ces fleurs ne me rappellent rien d'un temps révolu.

Elles sont apparues tard dans ma vie de gourmande gastronome mais les premières, cuisinées par moi ont été un éblouissement.

 

Lorsque j'habitais Paris, c'était un luxe que mon budget d'alors ne me permettait pas... mais arrivée à Bourges, la situation financière s'étant  améliorée, je nous faisais ce plaisir coûteux de temps en temps.

Et puis, je vous l'ai déjà dit, nous avons maintenant des émigrés loatiens qui cultivent des parcelles de  jardin dans les marais de Bourges. Depuis, qu'ils sont arrivés on trouve des cives ou de la coriandre en pagaille et chez eux,  le plaisir des fleurs de courgettes n'est même plus accompagné de culpabilité. Le prix du bouquet est tellement dérisoire que c'est cadeau!

 

Cette année donc, j'attendais mais le mauvais temps froid et mouillé n'accélérait pas les choses mais enfin, ça y est. Dimanche au marché un gros bouquet m'attendait.

Je me suis empressée de rentrer à la maison de laver délicatement les jolies corolles qui étaient habitées de nombreux insectes microscopiques et j'ai enfin pu faire tester à mon entourage les fleurs de Michèle Carles, une des 3 soeurs Scotto. Celles-la mêmes qui nous ont régalé lors de la soirée Lagostina.

Dans mon entourage, j'ai senti une petite réticence pour ces fleurs un peu sucrées-salées... mais il n'y en a eu qu'une!

Hélène, je te propose de les essayer très vite, à Cannes, toi tu vas trouver facilement tout ce qu'il faut pour cette recette!

 

Lorsque j'ai écrit et programmé ce billet, je savais que je serai à Paris pour le premier jour de l'été en compagnie de Joëlle et d'Anne chez Neff pour tester du matériel, et quel matériel! Je craquerais volontiers pour tout.

Ce que je ne savais pas, c'est que j'y retrouverais l'auteur des fleurs de courgettes aux amaretti , Michèle Carles; qui nous a mis au travail pour quelques bonnes recettes dont je vous reparlerai plus tard.

 

  FLEURS DE COURGETTES FARCIES AUX AMARETTI DE SARONNO(recette de Michèle Carles)

 

FLEURS TAG 1

Facile
Préparation: 20-25 mn
Cuisson: 18 mn environ


Pour 6 personnes:
18 fleurs de courgettes
250 g de ricotta de brebis
8 amaretti di Saranno
1 jaune d’œuf + 2 blancs d’œufs
4 cuil. à soupe de parmesan finement et fraîchement râpé
2 cuil. à soupe de fine chapelure (de gressin si possible)
le zeste râpé d'1 citron non traité
50 g de beurre
sel, poivre

Préchauffer le four à 180°.
Beurrer un plat poêle allant au four, avec 1 noix de beurre.
Retirer le pistil des fleurs sans séparer les pétales. Laver très rapidement les fleurs sous un filet d'eau, les sécher sur un papier absorbant et les réserver.

Réduire les amaretti en poudre grossière dans un mortier ou au robot.
A la fourchette, écraser la ricotta  et lui incorporer le zeste râpé, le jaune d’œuf, 3 cuillerées à soupe de parmesan et les ¾ de la poudre d’amaretti. Réserver.
Battre les blancs d’œufs en neige ferme avant de les ajouter délicatement à la ricotta. Saler  légèrement et poivrer généreusement.

A l'aide d'une poche à douille ou d'une cuillère à café, remplir les fleurs et rouler la pointe en papillote.

Les ranger  au fur et à mesure dans une poêle ou un plat allant au four.

Faire fondre le beurre et le verser sur les fleurs farcies .
Saupoudrer le dessus du plat avec le reste du parmesan, la poudre d’amaretti et la chapelure de gressini (ou de biscottes).
Enfourner de 15 à 18 minutes jusqu’à ce que les fleurs soient gonflées et dorées.

Servir bien chaud en arrosant avec le jus rendu.

 

Cette recette change totalement de celles que j'ai pu vous servir au fil des années de mon blog, mais elle vaut vraiment  la peine d'être tentée.

Une seule pièce dans une coupelle à l'apéritif sera la bienvenue avec un verre de vin blanc.

 

imprimer.gifImprimer la recette

 

Si comme moi vous aimez les fleurs de courgettes, ne vous privez pas, celles-ci étaient délicieuses et celles-là aussi.

Entrée