Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme je vous l'avais annoncé, je suis partie de bon matin vendredi (quelle menteuse! il était un peu plus de 9 heures passées) en direction de la maison de Jean Pierre Coffe, quelque part, à un peu plus de 2 heures de chez moi.

Sous des trombes d'eau, madame Tomtom m'a guidée vers sa jolie maison aux volets verts.

Comme je vous l'avais dit, j'attendais beaucoup de cette rencontre.

Eh bien je peux vous le dire tout de suite, sans vous faire languir; avant les détails... je n'ai pas été déçue, pas le moins du monde.

 

Tel qu'en lui même, souriant et accueillant, plein d'énergie et de choses à raconter, il sait écouter aussi et, pour ma part, j'ai été totalement séduite par son discours.

Nous étions convié(e)s pour déjeuner et comme j'avais de l'avance, j'ai pu voir Jean-Pierre cuisiner des maquereaux en meurette pendant que nous papotions un peu.

Des beaux maquereaux, assez  gros, Jean-Pierre  m'a expliqué comment et pourquoi il les choisit comme ça.

Ils ont plusieurs avantages, ils ne sont pas chers et les arêtes s'enlèvent sans difficulté!

Ses maquereaux en meurette étaient délicieux et parfumés, ils ont fait partie de notre menu et la recette est dans son livre "Le plaisir à petit prix"  qui sort en collection de poche chez "J'ai lu" et sans mentir, l'essayer c'est l'adopter.

 

LIVRE COFFEx

 

 

 

 

Nous avons déjeuné de plats simples et de saison. De surcroît, c'était bon et  pas cher puisque notre repas s'est chiffré à 5€ par personne! Sans fromage sinon le budget aurait été dépassé!

 

Maintenant, vous voulez quelques détails?

Oui.. eh bien, une fois le portail franchi, Christophe le collaborateur de confiance et les chiens se dirigent vers nous, suivis du maître de maison la taille ceinte d'un grand tablier bleu.

 

COFFE CHIENS

 

Le sourire est là, les lunettes aussi...

Vite on rentre dans la cuisine et on parle cuisine bien sûr, mais aussi de Jean Carmet, l'ami disparu. Coffe parle avec affection, de cette amitié, sans tristesse, comme un beau souvenir.

C'est ça la fidélité: aimer les gens même quand ils ne sont plus là!

Et puis, les autres blogueurs arrivent, la cuisine se remplit de bruits et d'appareils photos.

Jean-Pierre parle à tout le monde, mais il pose aussi de questions et il écoute.

Un moment après, on passe à table, c'est gai, joyeux pas conventionnel pour deux sous et nous aussi, on écoute car monsieur Coffe a des choses a raconter.

Entre autre, le pourquoi du comment!

 

Pourquoi le défenseur des bons et beaux produits qui a combattu (un temps) les supermarchés a-t-il changé?

Tout simplement, parce qu'il a évolué avec les années et parce qu'il sait (s'il se rappelle de sa propre enfance quand il n'y avait pas d'argent et que la table était quand même bonne) que beaucoup de gens maintenant ont peu (voire très peu) à dépenser pour chaque repas!

Qui peut maintenant dire qu'il n'achète jamais de surgelés ou qu'il ne fait jamais de courses au supermarché?Le commerce a évolué et lui aussi.

C'est pour ça dit-il qu'il travaille en relation avec un hard discounter (même si ça  fait grincer beaucoup de dents) pour essayer de faire avancer les choses, en suivant de près l'élaboration de certains produits comme il l'avait fait un temps avec une laiterie pour que la vanille dans les yaourts soit de la vraie vanille ou qu'on n'ajoute pas d'épaississants dans ces même yaourts!

 

Il nous explique qu'il va dans les usines, il expose ce qu'il veut, et attend des résultats... pas seulement de l'argent pour un contrat signé. Il ne contrôle pas tout bien sûr, mais il fait le maximum pour que même dans ce créneau là on trouve des produits de qualité à leur juste prix.

 

Il voudrait que les consommateurs le suivent sur la cuisine des saisons, pas de fraises en février, ni d'asperges ou de cerises en décembre et que, quand c'est possible,  la consommation locale soit privilégiée.

 

Et quand vous l'écoutez parler, c'est un peu magique.

Depuis son enfance à Lunéville, il en a fait du chemin (voir sa biographie), en passant par l'édition, la restauration, la télé!

Il sait parler c'est normal, il croit à ce qu'il fait. C'est un homme de convictions.

 

Je pourrai encore vous dire plein de choses, j'espère avaoir convaincu quelques uns des sceptiques qui me lisent En tous cas, moi, je suis conquise et je garde pour moi la dédicace  très personnalisée et on ne peut plus gentille qu'il m'a écrite sur un de ses premiers livres que j'avais apporté!

Une dernière petite photo... comme à chaque fois, j'en rate plus que je n'en réussis quand je suis invitée quelque part...

 

COFFE CIGARE

 

Mais, c'est bien lui, je ne vous ai pas raconté d'histoire. Il y a les lunettes, le cigare. Merci à vous monsieur Coffe et merci aussi à ceux qui nous ont organisé cette journée en terre coffienne.

 

En conclusion, je vous livre ce qu'on peut lire au dos du livre... pour vous régaler de choses simples mais bonnes:

 

 

Bien manger en famille pour moins de 9 € par jour, tel est le programme de Jean-Pierre Coffe dans son nouveau livre "Le plaisir à petit prix" édité aux Editions J'ai Lu.
 
L'auteur nous propose 350 recettes et surtout de nombreux conseils pour réapprendre à cuisiner : proximité des producteurs, recherche des meilleurs prix, choisir des morceaux bons marchés...
 
Les recettes sont simples et délicieuses. Craquerez-vous pour les croûtes aux sardines, le gâteau de macaronis au jambon ou encore le pudding de riz ?

Bavardages