Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque je voyage vous savez bien que je ne fais jamais un vrai reportage... certaines  blogueuses pour ça sont bien meilleures que moi.
Je pense par exemple à Hélène qui nous parle toujours avec enthousiasme de ses week-ends (au pays de Cézanne par exemple) ou bien de ses voyages. Son dernier séjour au Mexique nous a tout(e)s fait rêver un peu.

Chez moi, c'est très différent.
Je n'ai pas le sens du reportage et dans la plupart des cas, je ne photographie pas de monuments car je trouve les photos des livres sont beaucoup plus belles que les miennes...
Par contre, j'aime capter un détail d'un monument ou quelque chose qui m'amuse... un visage, une silhouette.
Ce sont  ces petits détails que j'aime retrouver lorsque je regarde mes photos, ce sont eux qui me remettent en situation.

Alors aujourd'hui, je vous fais quelques clins d'oeil de notre dernier séjour en Italie.

Notre arrivée à Padoue a été un peu difficile car ils sont en train d'installer le tramway partout dans la ville. Mais, ça n'a été qu'un peu difficile. Contrairement à ce que j'ai toujours vu en France, la circulation est  maintenue, ils n'y qu'un rail au lieu de deux, Les voitures peuvent quand même passer, la ville n'est pas condamnée. Nous les avons vu travailler jour et nuit, les travaux durent moins longtemps et sont certainement moins coûteux.
Ingénieux les Italiens? Oui, ce n'est pas une légende!



Un seul rail, vous voyez que je ne vous raconte pas d'histoire!

Je sais que ce type de tramway est aussi utilisé à Nancy, Caen ou Clermont-Ferrand mais ce sont des villes où je ne suis pas allée depuis quelque temps.

Lorsque nous sommes en Italie, pas un marché ne nous échappe, celui de Padoue se tient de chaque côté d'un beau bâtiment ou il y a deux allées de marché couvert proposant fromages, viande et charcuterie de qualité à profusion.
Dehors, un côté est réservé à la fripe comme souvent maintenant et l'autre aux fruits et aux légumes. J'ai enfin pu voir du raddiccio et comprendre la différence entre le précoce ou le tardif!


Voilà qui me plairait bien pour un risotto, mais ici, le radiccio, je n'en ai jamais vu.

Pas à vendre, ni à manger ce qui suit! Mais, un autre jour, à Trévise, nous avons eu la surprise de voir un bambin, tout seul en haut d'un perron devant la basilique... sage, étonnament sage.
Après avoir regardé autour, nous avons aperçu la maman (indienne peut-être) qui tenait un stand de fleurs quelques mètres plus loin. Son petit bonhomme était un peu éloigné d'elle, elle avait confiance. Je ne suis pas certaine que je laisserais autant d'autonomie à mon petit-fils!


J'ai beaucoup aimé sa moue et la position, tellement enfantine, de sa main.

Après les mains attendrissantes, voilà les pieds tout aussi anonymes, nettement moins attendrissants, d'un touriste fatigué...



... qui, après avoir admiré la cour de la maison de Juliette à Vérone, (pour ma part, j'ai préféré la fenêtre au balcon)...


... se laisse aller à rêver devant un spectacle un peu plus moderne.


Pour ma part, les pieds un peu las aussi, mais pas les yeux, je m'égarais vers d'autres horizons...


En regrettant de ne pas pouvoir profiter d'une terrasse comme celle-là.


Voilà, ce ne sont que des petites images sans importance mais j'espère que vous les regarderz avec le même plaisir que moi... demain je ne sais pas encore si ce sera Philippe Conticini ou canard... je ne sais pas encore, j'hésite.


Bavardages