Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà une question qui me trotte par la tête depuis un moment.

Peut-on tout laisser (famille, boulot amis?) derrière ou à côté de soi pour réussir dans la blogosphère?

Je vois au fil des mois tellement de gens qui démarrent et qui croient qu'il suffit d'avoir un peu de talent pour casser la baraque. Et, quand je dis casser la baraque, je veux dire  VIVRE de son blog.

 

Unknown

Et ça, ce n'est pas à la portée de tout le monde, ni même à la portée de grand monde d'ailleurs. Soyez réaliste, ne vous prenez pas pour le centre du monde. 

Quelqu'un comme  Pascale a fait un billet très documenté sur le sujet, mais pour ma part, je veux parler aussi d'autres choses.

Lorsque j'ai commencé (j'étais loin d'être dans les premières) en juin 2006, je n'avais aucune stratégie... que l'envie de partager ce que j'aimais et ce que je savais faire avec le plus de monde possible.

Maintenant, je sais que l'idée de départ d'un blog est souvent moins innocente : on veut gagner de l'argent, on veut recevoir des cadeaux, on veut que les marques nous offre des produits et nous invitent!

C'est bien joli tout ça, mais recevoir quelques tranches de jambon ou passer une soirée dans un atelier culinaire, au détriment de sa famille le plus souvent, ça ne paye pas le loyer et encore moins les traites de la maison!

Partir en week-end aussi, c'est souvent très sympa, mais ça ne rapporte rien non plus hormis le plaisir. 

Depuis 2 ou 3 ans, il m'arrive de gagner un peu d'argent avec mon blog mais  de toute façon, je n'ai jamais imaginé en faire un métier.

Je ne suis plus assez jeune d'une part et le fait de vivre dans une petite ville de province est aussi un handicap.

Lorsque je gagne un peu d'argent cela permet des extra, lorsqu'on m'invite, je trouve ça très agréable mais avant ça, il faut être conscient d'une chose. Pour en arriver là, il faut donner, donner de soi, de son temps et de son "talent" si on en a un peu.

Mais, je vais être claire, le talent en cuisine (puisque je connais surtout ce domaine) ne suffit pas.                                                                                                          

Il faut d'autres talents : l'écriture en est un.

Il faut aussi être sérieux dans ce qu'on fait et régulier. Savoir tenir ses engagements et ne pas vendre son âme pour n'importe quoi ou n'importe qui.

La célébrité (très relative qu'un certain nombre d'entre nous acquiert) est le plus souvent une course après le vent, une illusion.

Vous rêvez de passer à la télé, oui, et alors? Vous croyez que Julie Andrieu vous laissera sa place? À mon avis, ce n'est pas demain la veille!

Vous voulez écrire des livres... il coulera de l'eau sous les ponts avant que vous gagniez votre vie avec.

Écrire un livre, aussi petit soit-il, est un vrai travail. Vous êtes sous l'autorité de votre éditeur et vous avez des délais à respecter. La part de vagabondage culinaire que vous permet le blog n'existe plus. C'est vrai que quand on a son livre entre les mains, avec son nom dessus,c'est bon pour l'ego, mais cette fierté ne dure pas!

À côté du blog, nous avons (normalement) tous une autre vie, un mari ou un amant, des enfants,  un patron, des amis tout court et même aussi le plus souvent un vrai "job ". Sauf exceptions, ça, c'est la vraie vie et même si nos billets culinaires font partie de notre vie quotidienne, il faut garder la tête sur les épaules et ne pas se nourrir de trop d'illusions.

Notre vie  est trop importante pour vivre de chimères et même si tout ce que le blog nous apporte est agréable, avant de penser qu'on nous attend  (nous et personne d'autre) et que notre immense talent va attirer tous les regards sur nous, donnons.

Donnons le plus possible en travail, en rigueur (en gardant bien sûr la notion de plaisir) et peut-être que nous recevrons quelque chose... mais surtout, un conseil, ne laissez pas tout de côté pour des rêves qui pourraient très vite tourner à la frustration ou pire, au cauchemar! 

Bavardages