Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous savez que j’aime bien vous raconter mes journées parisiennes et celle d’hier était encore passionnante.

Aller au Sirest, assister au travail de cuisiniers émérites participant à la sélection des Bocuse d’or pour l’édition 2011 a été passionnant.

Grâce à Pilsner Urquel et Sébastien, j'ai pu voir des professionnels, des vrais, travailler en vue de passer un concours prestigieux.


Quel travail, quelle énergie, quel professionnalisme.

Les jeunes chefs candidats ont sous nos yeux, travaillé avec précision des poissons ou des viandes . Même si cette cuisine artistique de concours n’est pas forcément ce qui me fait le plus frémir, on ne peut pas rester insensible devant la précision des gestes des concurrents. Leur stress était souvent visible, il faut dire que l'enjeu est important!


En plus des candidats, vous êtes en face, voire à côté d’une « brochette » de grands chefs connus comme Guy Lassausaie chez qui j’avais fait un superbe repas il y a environ un an.  J'ai pu discuter un peu avec lui et il m'a dit que certains de ses clients lui parlent de sa belle panna cotta au chocolat blanc et café que j'avais publiée!

 

Chefs


Il n’était pas seul puisque j’ai  aussi pu être photographiée avec Joël Robuchon (merci Silvia)...

 

Claude

... et m'approcher de gens aussi célèbres et sympathiques qu’Eric Fréchon ou Michel Roth.  Jacques Maximin était là aussi ou Phillippe Gauvreau et encore, je ne vous les cite pas tous.

 

Le show était présenté par Vincent Ferniot et, cerise sur le gâteau, j'ai découvert, en vrai, Gontran Cherrier qui animait un atelier bento... eh bien, vous voulez que je vous dise?

Il est exactement comme je l'imaginais, le charme personnifié!

 

Gontrand

Si il y a eu la rencontre avec les chefs, j'ai aussi retrouvé avec plaisir Dorian, Silvia, Stéphanie, Ana, Philo ainsi que d'autes blogueuses que je ne connaissais pas comme Anne de "Panier de saison" ou Carine de "Un  chat en cuisine".

 

Pour conclure cette belle journée, je ne sais pas si vous vous rappelez de mon voyage à Toulouse l’autre jour, mais j’ai l’impression en ce moment, d’être une spécialiste des voyages qui durent looooongtemps!

Mon train pour Bourges avait au bas mot 40 minutes de retard, donc le retour à été un peu tardif… mais bon, ce n’est qu’un détail… nul n’a su le pourquoi de ce retard, je me demande si la SNCF ne devrait pas prendre des cours  pour communiquer avec les voyageurs !!!

 

 

Bavardages