Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi donc, comme je vous l'ai dit hier, c'était atelier pommes de terre chez Chef Martial.

Trois équipes et chacune un chef comme coach... et allez mesdames-monsieur, on n'est pas là pour s'amuser, il faut bosser!

Ah, vous qui croyiez naïvement qu'un atelier culinaire c'est un endroit de tout repos... eh bien non, pas du tout.

On se lève tôt et après un "brief" de ce qu'on attend de nous dès 8 heures du matin, un autobus nous emmène au marché. Heureusement, il fait plutôt beau et puis allez, je vais tout vous dire, en fait, on s'amuse bien!

Je remercie d'ailleurs toute mon équipe qui a été super Manue, Anne, Requia, Edda et Rose.

Pas besoin d'acheter des pommes de terre, l'atelier a été fourni par la maison Bayard qui a apporté toutes les variétés possibles et imaginables : de la ratte bien entendu, de la Blue belle, de la Roseval sans oublier la vitelotte et d'autres encore (bintje, amandine etc...).

Au marché, en discutant avec le chef Éric qui nous guide, on décide de la recette. Nous serons nombreux autour de la table, il faut prévoir large!

On commence par le poisson, pour nous, ce sera de la dorade et je pense que le poissonnier a du être content car non seulement on lui en a acheté une quinzaine mais, en plus, le chef ne lui a pas demandé de lever les filets!

Notre plat (mais il faudra que quelqu'un me donne une photo) était un filet de daurade en écailles de pommes de terre, pommes fondantes, beurre blanc aux herbes et jus vert. Il était aussi accompagné d'un peu de jeune Trévise et d'oignons rouges en lamelles.

 

Et puis, après nous être activé(e)s près des fourneaux, nous sommes passé(e)s à table, ce qui n'est, vous en conviendrez pas le plus mauvais moment, loin de là!

Entre rire, confidences et bavardages, nous avons dégusté les diverses préparations et après cette pause, le temps de réunir nos affaires, de récupérer aussi quelques pommes de terre nous prenons  déjà sur le chemin du retour.

Pour cet atelier, j'étais arrivée à Paris vendredi. J'en ai profité pour faire un petit tour à Beaubourg et comme il y avait vraiment trop de monde (2 heures d'attente) pour aller voir l'exposition Dali, nous (car il y avait monsieur mamina et un liégeois(!!!) de passage) avons été admirer la collection permanente.

En sortant de Beaubourg, nous avons aussi fait un petit détour chez Izraël où je me suis ravitaillée de quelques produits qui me manquaient en particulier un sachet de saté (sans doute peut-on aussi écrire satay) que je trouve vraiment top dans cette épicerie du monde.

Le saté est un mélange d'épices que je trouve exceptionnel chez Izraël : rouge un peu paprika il est composé d'épices, de piment, de sel d'échalote, d'ail, de sucre et d'huile.

À la fois fort et doux, il va particulièrement bien aux crustacés, poissons blancs et au volaille, j'ai aussi très envie de le tester avec de l'agneau ou du boeuf  un de ces jours...

Enfin donc, ce précieux sachet est revenu à Bourges avec moi et m'a permis de pimenter mon déjeuner très vite fait et très bien fait d'hier... avec des pommes de terre blue belle... si j'avais eu plus de temps, j'aurais accompagné mon assiette d'une petite tuile maison, mais vraiment, je n'avais pas le temps, ce sera pour la prochaine fois!

 

CREVETTES MARINÉES AU SATÉ, POMMES DE TERRE EN ÉMULSION

 

CREVETTES-AU-SATE---E-MULSION-DE-POMMES-DE-TERRE.jpg

 

 

Facile

Préparation : 10 mn

Cuisson : 20 mn

 

Pour 2 personnes :

Les crevettes :

Une douzaine de grosses crevettes roses déjà cuites

1 c.à soupe d'huile d'olive

1 c.à café de saté

L'émulsion de pommes de terre :

200 g de pommes de terre blue belle épluchées 

18  cl de lait

7 cl de crème liquide

15 g de beurre

2 g d'agar-agar

 

sel

Huile d'olive              

 

Les pommes de terre :

  • Éplucher la (ou les) pomme de terre, la couper en gros dés.
  • Cuire à l'eau bouillante salée. Égoutter.
  • Mettre dans un blender avec le lait, le beurre la crème et l'agar-agar. Mixer très finement.
  • Réchauffer doucement pendant 4 à 5 minutes avant de filtrer et de verser dans le siphon après avoir ajusté l'assaisonnement.
  • Gazer une fois et secouer vigoureusement.

Les crevettes :

  • Pendant la cuisson des pommes de terre, décortiquer les crevettes, les saupoudrer avec le saté et les arroser avec l'huile d'olive.
  • Lorsque l'émulsion est prête, faire sauter les crevettes dans une poêle jusqu'à ce qu'elles croustillent en plus.

Finition :

  • Secouer à nouveau le siphon, et remplir l'assiette avec l'émulsion. Dresser les crevettes au centre et déposer des gouttes d'huile de cuisine au saté.
  • Servir bien chaud.

Il ne manquait qu'une chose à ma recette, une petite tuile croustillante que j'aurais pu faire avance une lamelle de pomme de terre cuite au four  ou bien une petite tranche de pain grillée. Mais bon, en ce dimanche, je voulais du vite fait et c'était très bon quand même, la douceur et l'onctuosité extrême de l'émulsion faisant un contraste très agréable avec les crevettes un peu croustillantes et épicées.

 

CHEF.jpg

 

Notre coach Éric et quelques images du marché que j'ai adoré....

CHOU.jpg

 

Trop belles couleurs pour ce chou rouge...

 

OIGNONS.jpg

 

...et ces oignons...

 

FRUITS.jpg

 

Et ces agrumes pour nous désaltérer... en fait, au marché d'Aligre, moi, j'avais envie de tout d'autant que les prix étaient tout à fait comme je les aime.

Poisson Salé Crevettes Saté Pommes de terre