Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hier poisson, aujourd'hui Saint-Jacques. 

On voit que mon nouveau poissonnier me fait craquer!

Ça tombe bien car je me désespérais un peu de ne voir que des filets du mardi au dimanche sans même savoir si ils étaient frais. Là, je vois des poissons entiers, alors, je sais si ils ont l'oeil brillant ou pas.

La coquille Saint-Jacques voit sa saison se terminer dans un mois environ et devant ces "bêtes" énormes, je ne pouvais pas faire l'impasse. La seule fois où j'en avais mangé, c'était au restaurant et je m'étais dit qu'un jour peut-être, je trouverais à en acheter. C'est chose faite et je n'ai pas regretté.

La taille de chaque coquillage est impressionnante et une noix par personne suffit amplement pour faire une belle entrée!

Allez lire ici, ce qu'est  une coquille Saint-Jacques de plongée ce sera mieux expliqué que par moi et vous pourrez faire des comparaisons de taille de coquillages!

Le plus difficile a été d'avoir quelques jolis légumes... pas d'asperges au bataillon hier matin mais heureusement quelques petits navets et des carottes nouvelles.

En plus de ces légumes, la mélisse de mon jardin (grâce aux dernières belles journées) étant e enfin ressortie, mon plat était tout trouvé.

 

COQUILLES SAINT-JACQUES DE PLONGÉE, CAROTTES, NAVETS, WAKAMÉ, SAUCE ÉCHALOTE ET MÉLISSE

 

COQUILLES-SAINT-JACQUES-DE-PLONGÉE,-LÉGUMES-DE-PRINTEMP

 

Facile

Préparation : 30 mn

Cuisson : 35 mn

 

Pour 4 personnes :

4 noix de Saint-Jacques de plongée (ou 12 noix normales)

8 carottes nouvelles

4 navets nouveaux

Quelques "brisures" d'algues wakamé séchées

1 échalote ciselée

1 verre de vin blanc sec

3 tiges de mélisse

60 g de beurre bien froid en parcelles

 

Sel et poivre

Mycryo ou beurre 

 

  • Faire fondre sans coloration l'échalote dans un peu de beurre. Verser le vin blanc, porter à ébullition et laisser réduire jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un cuillerée à soupe de liquide. Mettre les feuilles de mélisse dans le liquide restant et laisser infuser.
  • Éplucher les carottes et les navets. Tailler les premières en petits "tonneaux" et les seconds en lamelles très fines.
  • Cuire les navets à l'eau bouillante salée jusqu'à ce qu'ils soient tendres, les égoutter et les découper à l'emporte-pièce en ronds de tailles différentes. Réserver.
  • Faire revenir les carottes dans un petit  sautoir avec un peu de beurre en les faisant rouler sur elles-mêmes, les couvrir à hauteur avec de l'eau, saler. Terminer la cuisson (en les gardant un peu fermes) en couvrant les carottes avec un papier cuisson. Réserver.
  • Terminer la sauce en ôtant les feuilles de mélisse et la monter au beurre en laissant les échalotes  pour avoir une consistance un peu épaisse, assaisonner de sel et de poivre et réserver.
  • Réchauffer les légumes si besoin est,  cuire les Saint-Jacques deux bonnes minutes de chaque côté si elles sont très épaisses à feu pas trop vif pour qu'elles restent crues à l'intérieur tout en étant tièdes à coeur. 
  • Dresser sur l'assiette en déposant quelques pépites de wakamé non réhydratées et napper la noix de Saint-Jacques avec la sauce.

Ces coquilles sont vraiment un produit exceptionnel à savourer en sachant les apprécier et en se disant que , sans doute, il faut en avoir goûté au moins une fois!  

La petite pépite d'algue wakamé apporte une belle saveur d'iodée et un petit peu de croquant, la prochaine fois, avec un assiette plus claire, j'en mettrai un peu plus.