Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant de commencer je vous propose une petite photo du port de L'Herbaudière à Noirmoutier. C'est sur le port que  nous avons dormi avant d'apprendre plein de choses sur ce tubercule connu des incas, il y a bien longtemps.

On dit souvent qu'une assiette joliment dressée est meilleure,  et, une vue pareille ça ne vous encourage-t-il pas à écouter tout ce qu'on a à  vous raconter?

 

L-HERBAUDIE-RE-NOIRMOUTIER-LE-PORT.jpg

 

Une pomme de terre primeur est une pomme de terre qui n'est pas totalement arrivée à maturité. 

Ces pommes de terre sont donc le plus souvent petites, et il faut les consommer rapidement, contrairement aux pommes de terre de conservation.

La bonnotte de Noirmoutier (qui bénéficie d'une AOP européenne) est le type même de la pomme de terre primeur, sa peau comme celle de toutes ses "consoeurs" fine et peleuse.

Un passage sous l'eau en la frottant  avec les doigts suffit à en éliminer une grande partie et elle est ensuite bonne à cuisiner comme ça : aussi bien à la vapeur qu'à la poêle, voire en croûte de sel.

Cette année, météo oblige, la bonnotte était un peu en retard mais, lorsque je suis allée au marché Talensac à Nantes, elle faisait déjà la belle, même si l'affichage était bourré de fautes!

 

Bonnotte.jpg

 

L'île de Noirmoutier bénéficie  d'un climat maritime  (normal, non, puisque c'est une île!) et  cultive ses patates sur un goémon spécifique (mélange d'algues récupérées au moment du retrait de la marée). C'est ce mélange qui leur donne ce goût particulier qui fait leur succès.

Grâce au climat et au travail des hommes respectueus de la filière, le primeur est récoltée 90 jours après la plantation.

Avec la sirtema, la bonnotte de Noirmoutier, l'esmeralda, la Lady Christ'l ou la charlotte vous allez trouver des spécifités propres à chacune et c'est pour ça aussi que la Coopérative de Noirmoutier a mis depuis plusieurs décennies un champ d'expérimentation variétal à la disposition des  obtenteurs.

 

NOIRMOUTIER-CHAMP-VARIE-TAL.jpg

 

Dans ce champ variétal, certaines pommes de terre ont déjà un nom, d'autre ne portent qu'un numéro mais elles sont suivies (pendant 2 ou 3 ans) et observées tout au long de leur croissance pour savoir si elles passeront dignement l'épreuve de l'expérimentation!

Le but est de trouver des variétés qui apportent une amélioration  à celles existant déjà.

Les nouvelles variétés obtenues par croisement doivent être plus résistantes aussi bien aux maladies qu'aux parasites. Elles doivent aussi démontrer qu'elles sont mieux adaptées au climat et au sol tout en étant plus productives... si toutes ses qualités se confirment, la nouvelle pomme de terre sera inscrite au catalogue officiel des semences et son créateur touchera des royalties pendant trente ans, date à laquelle la nouvelle variété tombe dans le domaine public.

Mais bon, trêve de bavardage car même si il est instructif, rien ne vaut une recette.

Une fois que vous aurez digéré toutes ces informations que je vous ai servies natures, je file parler à mes mes casseroles pour vous préparer un petit quelque chose avec les jolies bonnottes rapportées de Noirmoutier.

En attendant, je conclus avec une photo de notre groupe, heureux d'avoir pique-niqué au soleil en compagnie des obtenteurs, de l'agence et du directeur de la coopérative.  

 

Noirmoutier-groupe.jpg

Bavardages Pommes de terre