Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À peine rentrée de Franche Comté, je reviens avec une recette fromagée et quelques petites précisions sur ces bons moments.

 

J''espère que vous allez me suivre car, même si ce fromage est saisonnier(de septembre à mai), sa saison est suffisamment longue (plus longue même que celle des Saint-Jacques) pour ne pas en faire qu'un fromage de fête.

La saisonnalité que nous apprécions pour les légumes, le gibier est bien d'autres choses est appréciable aussi pour ce magnifique fromage crémeux.

Lorsqu'il revient sur nos étals dans sa boîte d'épicéa et sanglé du même bois, pour moi, c'est la fête et il n'est pas besoin d'attendre les fêtes justement.

 

Pendant ce voyage nous n'avons rencontré que des gens sympathiques.

D'abord, les trois "filles" du Syndicat du Mont d'Or (qui nous ont coachés dès notre arrivée), patronné par Michel Beuque (qui ne viendra qu'un peu plus tard).

Ensuite nous avons rencontré Jean-Claude Barbeaux, un personnage plein de verve et d'humour, journaliste, écrivain, épicurien... une jolie rencontre comme j'aime.

Et puis, comme nous avons été très entourés, un arbitre de foot internationnal, Michel Vautrot, nous a aussi accompagnés toute la journée et là, je dois dire qu'il m'a épatée... bavard et drôle, je me suis interessée au foot comme jamais grâce aux  nombreuses histoires qu'il nous a contées.

 

Et puis bien sûr, en plus d'Olif que j'attendais de rencontrer depuis si longtemps, il y avait le chef Marc Faivre aux  et sa femme Catherine qui règne sur cette maison avec un sourire communicatif et qui nous avait réservé quelques "flacons" sympathiques de chez Jean- François Ganevat dit "Fanafan" et aussi de chez l'incontournable et admirable Jacques Puffeney.

Si vous pouvez, vous retrouverez ces vignerons dans  le très beau livre de Marc Faivre qui fait honneur à la cuisine de son terroir revue par des pailles gourmandes bien ancrée dans le 21ème siècle.

 

Alors, comme dans mes valises (que je veux toujours les plus légères possibles), je suis rentrée couverte de cadeaux... fromage (Mont d'Or) , vins, livres et friandises variées, je commence par vous proposer une petite recette absolument délicieuse et très simple à faire.

Nous l'avons dégustée en excellente compagnie, du coup elle n'en était que meilleure, mais refaite à la maison, juste avec monsieur Mamina, c'était pas mal non plus.

 

POMMES DE TERRE COULANTES DE MONT D'OR AU VIN JAUNE

 

bouchons-PDT.jpg

 

Facile

Préparation: 15 mn

Cuisson: 10 mn (si passage au four)

 

Pour 3 ou 4 boucheés par personnes:

pommes de terre Charlotte de taille moyenne

un peu de Mont d'Or

un soupçon de vin jaune

 

  • Laver les pommes deterre sans les éplucher et les couper en tronçons de 3 cm de hauteur.
  • Enfoncer un emporte-pièce de 3 cm de diamètre au centre des tronçons et les évider sans percer le fond.
  • Dégager les pommes de terre évidées ( garder le reste de la chair pour une autre utilisation).
  • Cuire les pommes de terre environ 3 à 4 minutes dans l'eau bouillante salée.  Les égoutter et réserver.
  • Verser quelquelques gouttes de vin jaune dans la cavité et garnir avec un peu de Mont d'or.
  • Saler et poivrer.

Servir à l'apéritif  ou pourquoi pas en entrée avec une petite salade assaisonnéeavec une vinaigrette à l'huile de noix?

 

Le chef conseille de n'en faire  qu'une bouchée, et franchement ce n'est pas un problème...

 

Lorsque vous farcissez les pommes deterre, le fromage fond très rapidement, si vous avez préchauffer votre four à 120), vous pourrez les garder un moment avant de les servir.

 

Le Mont d'Or que j'ai rapporté dans mes bagages n'étant pas terminé, je vais réfléchir à une autre recette à moins que nous ne le mangions avec un bon morceau de pain de campagne car après ces petites pommes de terre, je ne peux dire qu'une seule chose:

 

LE MONT D'OR, J'EN VEUX ENCORE.

Apéritif