Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'achète de façon épisodique le magazine "Chefs et Saveurs" et ce mois-ci, en  le feuilletant, je suis d'emblée tombée sur une recette de suprême de pintade qui m'a tout de suite tapé dans l'oeil!

"Suprême de pintade pochée crème d'algue wakamé", ce titre plein de promesses m'a surtout fait flasher pour le mode de cuisson utilisé.
Je suis, en ce moment, très tentée par les cuissons sous vide ou celles à basse température et cette cuisson pochée rentre un peu dans la même démarche. La viande, là encore est beaucoup plus tendre que dans une cuisson classique.

Je disais donc que la recette était à base de wakamé... mais, à Bourges, les algues ne courent pas les magasins, mais par contre, la sauge pousse, pousse dans ma cour-jardin et les saveurs italiennes, si elles sont moins exotiques  que certaines, sont parmi celles que je préfère, vous le savez bien.

Mes petites filles ayant, par ailleurs, envie de gnocchi et, une de mes assiettes favorites en Italie étant les gnocchi au beurre de sauge, j'ai encore une fois brodé... et ça a donné ça!

SUPRÊME DE PINTADE POCHEE A LA SAUGE, GNOCCHI ET COURGETTES AUX OLIVES NOIRES COULIS DE POIVRON ROUGE



Facile
Préparation: 25 mn
Cuisson: 30 mn (20 + 8 + 2) si le coulis est prêt à l'avance

Pour 4 personnes:
4 suprêmes de pintade
12 belles feuilles de sauge fraîche
3 courgettes coupées en bâtonnets longs et fins
Quelques cuillerées de coulis de poivron rouge
Une dizaine d'olives noires dénoyautées
150 de gnocchi (maison si possible)
1 càs d'huile d'olive
Sel et poivre du moulin

Préparer les gnocchi comme ou utiliser des gnocchi tout prêts (mais c'est beaucoup moins bon). Réserver.
Tailler les olives noires dans le sens de la longueur pour avoir des petits bâtonnets. Réserver.
Inciser les suprêmes de pintade dans la largeur de façon à les ouvrir en "portefeuille" et glisser 3 feuilles de sauge à plat dedans. Refermer le "portefeuille", assaisonner de sel et de poivre avant d'enfermer chaque suprême dans du film alimentaire (résistant à la cuisson) en formant des boudins. Bien serrer le film et ne pas hésiter à mettre plusieurs épaisseurs.
Porter une casserole d'eau à ébullition et mettre les boudins  dans l'eau bouillante pendant 1 minute. Couper le feu et laisser pocher 25 minutes.
Sortir la viande de l'eau et enlever le film avant de couper en grosses tranches.


Pendant le pochage, tailler et parer les courgettes en bâtonnets longs et minces, les faire revenir à feu moyen(sans les laisser prendre couleur) dans l'huile d'olive. Les garder un peu croquants. Assaisonner en sel et poivre, ajouter les olives noires et réserver.
Finition:
Juste avant la mise en place dans les assiettes, porter ébullition une grande casserole d'eau salée et y jeter les gnocchi pour environ 2 minutes (ils sont cuits lorsqu'ils remontent à la surface). A l'aide d'une écumoire, les enlever de l'eau délicatement  au fur et à mesure qu'ils remontent.
Dresser les assiettes avec deux belles tranches de viande mises l'une sur l'autre, disposer une rangée de gnocchi surmontée de courgettes aux olives.


Terminer en décorant de quelques points de coulis de poivrons réchauffé pendant quelques minutes.

Imprimer la recette




Les courgettes un peu croquantes contrastent bien avec le moelleux de la viande et la douceur des gnocchi. N'oubliez que pas que les gnocchi maison sont incomparablement meilleurs que ceux que vous pouvez acheter tout prêts. Les vôtres sont faits avec des vraies pommes de terre, ceux du commerce avec des flocons déshydratés!

Je vous rappelle ma recette de coulis de poivrons, mais la votre ira tout aussi bien! Un poivron suffit largement pour la recette  d'aujourd'hui, mais vous pouvez multiplier les quantité et vous en servir de nombreuses façons et en particulièrement pour assaisonner des pâtes, relever une mayonnaise ou faire une tarte salée!

Coulis de poivron:

1 poivron rouge
2 verres de bouillon de volaille ou de légumes
1 càs de crème fraîche
Sel et poivre
Une pincée de piment d'Espelette
Laver et épépiner le poivron, le tailler en petits dés. Les faire cuire dans le bouillon jusqu'à ce qu'ils soient très tendres. Les mixer longuement avec un peu du liquide de cuisson. Ajouter la crème, redonner un bouillon, assaisonner et réserver.

On doit obtenir une crème très lisse, assez épaisse  et onctueuse. Si le mixer utilisé n'est pas assez puissant, passer le coulis au tamis pour qu'il ne reste pas de petites peaux.

Ceci dit, je sais qu'il s'est mis à faire très chaud un peu partout, attendez que la température descende un peu pour vous lancer!

Pour une cuisson de la viande (filet mignon de veau), vous avez ausi une recette ici. Mais, ce ne sera pas les dernières....


Plat