Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a un certain temps déjà que j'attendais d'avoir le feu vert de l'organisatrice du jeu que Philou avait lancé il y a pas mal de temps maintenant...
"Passe par chez moi il y fait bon" est un jeu assez différent des jeux classiques de la blogosphère dans son idée puisqu'il faut que celui qui a les clés envoie un produit de sa région à d'autres blogueurs, à charge pour eux de le cuisiner et de le poster le jour choisi la même heure pour tous les participants.

Voici les règles exactes données par Philou lorsqu'il a lancé la première édition:

1) L'animateur choisit un produit typique de sa région.
2) Il choisit également deux complices (les visiteurs) et leur fait parvenir avec leur consentement préalable le produit mis à l'honneur;
3) Les visiteurs et l'animateur auront pour mission de réaliser une recette utilisant le produit sélectionné par l'animateur ainsi que de la poster sur leur blog respectif ainsi qu'un bref descriptif du produit que leur aura fait parvenir l'animateur. Ils publieront également les règles du jeu.
4) L'animateur présentera les trois recettes sur son blog.
5) Lorsque les visiteurs ont publié leur recette, ils deviennent de facto animateurs.Chaque nouvel animateur devra également avoir deux complices, le premier étant l'animateur qui leur a expédié le produit, le second sera choisi librement.
Quels produits choisir ?
Donnez la préférence à un produit représentatif de votre région. N'oubliez pas que le produit doit voyager et qu'il ne sera peut-être pas utilisé directement.Evitez les produits luxueux (vous n'en recevrez peut-être pas un en retour !)
Comment choisir les visiteurs ?
Le premier sera toujours l'animateur qui vous a choisi pour défendre son produit;Le second sera quelqu'un d'éloigné géographiquement ou quelqu'un avec des traditions culinaires très éloignés de la vôtre.



Cette fois-ci la Chef d'orchestre qui a donné le tempo est Marie-Line qui a demandé aussi à Marie France, à Alice et à moi Mamina de jouer avec le Noyau de Poissy.

Le Noyau de Poissy, kesako?

Quand et à qui vint l'idée d'utiliser l'amande si parfumée de l'abricot?
Nul ne le sait avec certitude. II semblerait que dès 1698, une aubergiste,  Madame SUZANNE, proposait dans son établissement le Noyau de Poissy à ses clients   et qu’il était de pratique courante, au 18ème siècle, que la liqueur à base de noyaux de fruits, fabriquée à Poissy soit servie dans les auberges et hôtelleries fréquentées chaque jeudi par les nombreux vendeurs et acheteurs du marché aux bestiaux…

Et si les deux liqueurs Noyau de Poissy (Sceau de Saint Louis et Gobelet d’Argent) sont aujourd’hui fabriquées  par la même société, ce ne fut pas toujours le cas.

Vers le milieu du XVIIIè siècle, Léon VIOLLEAU s’installe à Poissy comme marchand épicier avec son fils Ambroise qui lui succèdera en 1800. Ils demeurent à l’angle de la rue de Paris (actuelle Rue du Général de Gaulle où se situe, aujourd’hui encore, la distillerie du Noyau de Poissy). Marguerite Violleau (fille d’Ambroise) loue la maison à Alexandre DELPORTE à la mort de son père (1825). Celui-ci exploite la liqueur de Poissy.

Vers 1826, le fabricant, Alexandre DELPORTE, reçut de la Duchesse de Berry, belle-fille du Roi Charles X, un gobelet d’argent en récompense pour la qualité de sa liqueur, d’où son nom « Noyau de Poissy au Gobelet d’Argent ».


Lorsque Marie-Line m'a envoyé la bouteille de Noyau de Poissy, j'ai tout de suite goûté, et moi qui suis fan d'amandes amères, j'ai été séduite.

Cela m'a un peu  rappelé le plaisir que j'avais à aller chercher, dans le pot de confiture d'abricots, les quelques amandes que ma mère avait glissées, après que nous l'ayons tous aidée à casser les noyaux. Je trouvais que casser les noyaux prenait un temps fou et qu'au bout du compte, il y avait bien peu d'amandes dans chaque pot!

 

Là, en goûtant cette liqueur que je ne connaissais que de nom, j'ai trouvé un concentré de noyau qui doit délicieusement parfumer un clafoutis aux abricots. Pourquoi alors ai-je eu envie de faire une recette salée, je n'en sais rien mais, toujours est-il que quelques jours de réflexion plus tard, j'ai, peut-être à tort, éliminé poisson et viande rouge!

 

Je me suis tournée vers la viande blanche... un filet mignon de porc (quand je vous dis que je suis très cochon ces temps-ci) qui a mariné deux heures avec la fameuse liqueur, du vin blanc et du romarin.

Pour l'accompagnement, le romarin et le Noyau de Poissy m'ont tout naturellement entraînée vers l'abricot dont j'ai adouci l'acidité avec une polenta pas trop ferme!

 

MIGNONS DE PORC AU NOYAU DE POISSY ET ABRICOTS

 


Facile
Préparation: 20-25 mn
Cuisson: 1 heure y compris le fond de sauce
Marinade: 2 heures

Pour 4 personnes:
Pour la viande:
2 filets mignons de porc
2 échalotes émincées (1 + 1)
2 grains de genièvre écrasés
1 branche de romarin
2 verres de vin blanc
1 verre de bouillon
12 cl de Noyau de Poissy
L'accompagnement:
4 abricots
2 càs de miel
150 g de polenta
40 cl de bouillon
40 cl de lait
2 càs de crème fraîche épaisse
QS de beurre
Quelques amandes effilées
Sel et poivre du moulin

La marinade: deux heures avant

Parer les filets en enlevant le gras pour obtenir 2 petits "rôtis". Réserver les morceaux les moins réguliers.

Préparer la marinade en mettant ensemble le vin blanc, la liqueur,  une échalote émincée, la branche de romarin et les grains de genièvre écrasés. Poser les deux morceaux de viande dans cette marinade, couvrir avec un film alimentaire et mettre au frigo pour 2 heures environ. Penser à arroser la viande avec la marinade 3 ou 4 fois pendant ce temps.

Le temps de marinade terminé, sortir la viande et l'essuyer. la réserver à température ambiante.

Le fond de sauce:

Dans un tout petit peu de beurre et d'huile d'olive, faire revenir sans couleur l'échalote émincée restante, ajouter les petits morceaux de viande enlevés sur le filet et coupés en dés, les faire revenir et colorer un peu.

Arroser avec le bouillon, le vin blanc et le Noyau de Poissy. porter à ébullition puis baisser le feu et laisser cuire à feu très doux environ 30 minutes. Filtrer, remettre le liquide à chauffer pour qu'il réduise à la valeur de 2 cuillères à soupe.Réserver.

La polenta:

Suivre les indications de cuisson indiqué sur le paquet de polenta (selon qu'elle est instantanée ou mieux, traditionnelle) en la faisant cuire avec le bouillon et le lait pour obtenir une consistance ressemblant à de la crème pâtissière non refroidie. Réserver.

Les abricots:

Laver les abricots, les sécher et les ouvrir en deux, enlever le noyau.

Chauffer vivement le miel dans une poêle et y faire revenir les oreillons d'abricots 2 ou 3 minutes en les retournant 2 ou 3 fois pendant la cuisson. Quand le miel épaissit et sans attendre que les abricots s'écrasent, couper le feu. Réserver.

La viande et les amandes:

Dans la poêle qui servira à la cuisson de la viande, à feu doux torréfier les amandes effilées pendant une minute. Réserver.

Couper la viande en gros tournedos. A feu doux, faire fondre un peu de beurre et d'huile d'olive avant de mettre les pavés de viande à cuire pour qu'ils se colorent un peu sur chaque  face. Poursuivre la cuisson à feu doux en les gardant rosés à coeur (la cuisson dépend de l'épaisseur des tournedos mais prend 5 à 6 minutes à feu doux).

 

Finition:

Pendant que la viande cuit, réchauffer le fond réduit, ajouter la crème, donner un bouillon et rectifier l'assaisonnement. Parallèlement réchauffer la polenta et dresser sur des assiettes chauffées au préalable en n'oubliant pas de mettre quelques lamelles d'amandes sur les oreillons d'abricots.

 

La sauce  parfume bien la polenta dont la douceur est relevée par la relative acidité des abricots. Le goût d'amande reste perceptible tout en étant discret mais accompagne parfaitement le porc.

Voilà, je suis curieuse de lire ce que mes acolytes Marie-France et Alice et Marie-Line bien sûr, ont fait  avec leur bouteille. Je vais voir si elles ont donné dans le sucré ou dans le salé...

 

 

Puisque je viens de jouer avec Marie-Line, je vous rappelle que j'attends vos sablés divers et variés, sucrés ou salés pour mon petit jeu... ma récolte est déjà bonne mais je la veux qu'elle  encore meilleure.

Cliquez sur l'image, pour tout savoir.

 

 

Voilà, je vous souhaite un excellent dimanche et à demain, je reviens avec quelques cerises... elles ont belles, bonnes et abondantes cette année.

 

Imprimer la recette

 

  Du porc, il y en a ici et là.

 

 

 

 

 


 






Plat