Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  ET CHORIZO CRAQUANTDimanche à déjeuner, une de mes filles et son mari faisaient une petite halte par notre maison qui, par chance, se trouvait justement  sur la route de leurs vacances.
La halte a été assez brève mais comme par hasard, ils avaient choisi de s'arrêter chez nous plutôt que dans un "excellent" Mac Do.

Alors,  pour qu'ils ne regrettent pas ce stop à la maison, je leur ai préparé un petit en-cas.
Sans leurs enfants, pour une fois, nous n'étions que 4 à table, j'avais toute la matinée pour cuisiner . Ce n'était  donc pas trop difficile de mettre les petites casseroles dans les grandes.

En me rappelant que cet hiver, j'avais fait une crème de maïs tiéde à l'apéritif (qui malgré sa très grande simplicité avait été très appréciée), j'ai eu envie de la refaire dans une version plus de saison en modifiant à peine quelques petites choses.
Servie dans des verrines mais froide, un peu comme une panna cotta, elle a été unanimement bien accueillie. J'ai personnellement beaucoup aimé la consistance non plus simplement crémeuse mais à peine solide.
Comme d'habitude, j'ai mis un peu de gélatine, mais les adeptes de l'agar-agar sauront bien trouver le dosage, pour avoir quelque choses qui se tient sans être réellement pris!
Pas de lait, ni crème comme dans mes panna cotta classiques, seulement un peu de ricotta, mais elle n'est même pas indispensable.
Les verrines, monsieur Mamina n'aime toujours pas trop, avec un verre à la main, ce n'est pas forcément pratique mais pour la maîtresse de maison, c'est bien commode!

VERRINE DE PANNA COTTA DE MAÎS AU CHORIZO GRILLE


Facile
Préparation: 10 mn (5+5)
Cuisson: 10 mn (5+5)

Pour 10 verrines:
1 boîte de maïs (285 g)
1 échalote
1 feuille de gélatine réhydratée
1 noisette de beurre
¼ l de bouillon de légumes (ou ¼ de l reconstitué avec ½ cube)
1 pincée de piment d'Espelette
1 càs de ricotta
Quelques càs de chorizo doux

 

 

Faire fondre l'échalote émincée sans coloration dans une casserole. Egoutter le maïs avant de l'ajouter à l'échalote avec le bouillon et le piment d'Espelette, porter à ébullition et laisser bouillonner pendant quelques minutes.

 

Couper le feu, ajouter la gélatine en remuant pour qu'elle fonde complètement  avant d'incorporer la ricotta et de passer le tout au  blender jusqu'à l'obtention d'un crème très fine ayant la consistance d'une pâte à crêpe un peu épaisse.  Vérifier l'assaisonnement, mais ne pas saler pour garder le goût du maïs. Tamiser si nécessaire avant de verser encore tiède dans les verrines.

 

Emincer le chorizo très finement et le faire revenir à feu asse doux à la poêle pour qu'il croustille un peu. Le laisser refroidir sur un papier absorbant et, quand il est froid, déposer une càc de chorizo sur le dessus des panna cotta. 

 

Le fait de faire croustiller le chorizo dans la poêle fait fondre le gras et concentre son côté piquant, on a donc intérêt à utiliser un chorizo assez doux!

En versant l'appareil dans des moules en silicone, mais en mettant 1/4 ou 1/2 feuille de gélatine en plus, vous pourrez démouler ces panna cotta et les servir en entrée... En les agrémentant de quelques fèves crues ou à peine cuite et quelques gouttes de vinaigrette, ce sera visuellement très joli et délicieux.

 

Je tiens à préciser qu'en temps normal, je ne suis pas du tout fan de maïs en grains mais là, comme ça, oui!

 

Imprimer la recette


Une autre version fraîche pour l'apéritif, en cuillère, avec du chorizo, ici. Et si vous n'allez pas voir mes verrines dans l'index apéritif, je vous propose une autre petite crème... aux petits pois celle-là.


technorati tags:
Apéritif