Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque jour qui passe est fait de petits bonheurs variés: un nuage avec une forme étrange, un rayon de soleil inespéré ou le sourire d'une voisine et bien d'autres petites choses encore. Il suffit de les saisir pour que la journée soit belle!

Lundi, par exemple, quand le facteur a sonné, il avait un paquet pour moi, j'avais une idée de ce qu'il contenait et je vous montrerai rapidement de ce que j'ai fait...
Le paquet contenait des oranges amères, si difficiles à trouver ici, et il était vraiment pour moi, pour moi toute seule car monsieur Mamina n'aime pas la confiture d'oranges et encore moins celle d'oranges amères.
Le colis arrivait en droite ligne de Paris, envoyé par une adorable Natalia qui chante dans ses casseroles... devant  ces fruits, je n'avais plus qu'à... et c'est ce que j'ai fait.
Pour que les oranges ne s'ennuient pas pendant leur voyage, Natalia les avait accompagnées d'un pot de confiture (maison) de pamplemousses jaunes  qui depuis mardi matin ensoleille mes petits déjeuners.
Dans quelques jours, demain peut-être, je vous montrerai ma confiture d'oranges amères, en attendant, suite et fin de ma pâte à choux avec le Paris-Brest réalisé dimanche...

Pour la pâte à choux, je n'ai rien changé, sauf que le cuisson a duré un peu plus longtemps que pour les éclairs... j'ai aussi ajouté quelques pralines roses concassées sur la couronne avant la cuisson et autrement j'ai fait une crème pralinée-lait pour garnir l'intérieur. Avec les proportions ci-dessous, vous coucherez une couronne de 27-28 cm de diamètre extérieur.
Vous pouvez aussi préférer dresser une longue "bûche" que vous garnirez après comme des éclairs et que vous couperez en biseau.
Pour la crème garnissant le Paris-Brest, je mets peu de sucre dans la pâtissière car le chocolat praliné en contient déjà suffisamment! Pour le déroulement de la recette, commencer par la crème qui aura tout le temps de refroidir pendant la cuisson du Paris-Brest..
En toute modestie, ce Paris-Brest était un délice... tout le monde a apprécié sauf celle qui préfère les religieuses au chocolat!

PARIS-BREST AUX PRALINES ROSES


Facile mais un peu long
Préparation: 30 mn
Cuisson:35 à 40 mn


Pour une grande couronne  pour 8 personnes:
Pour la pâte à choux:
125 g de farine
60 g de beurre
2 g de sel
2,5 dl de lait
4 oeufs moyens
2 càs de brisures de pralines roses (plus classique 2 càs d'amandes effilées)

Pour la crème pralinée:
100 g de sucre
50 g de Maïzena
4 jaunes d'oeufs
1/2 l de lait
150 g de praliné lait de Valrhona ou de très bon chocolat au lait praliné (Lindt par exemple)
15 cl de crème fleurette entière


La crème:
Casser le chocolat praliné en petits morceaux.
Mettre le lait à chauffer jusqu'à l'ébullition avec le praliné. Battre ensemble les jaunes et le sucre jusqu'à ce qu'ils forment le ruban. Incorporer la Maïzena puis mélanger le lait bouillant au fouet en le versant  en filet sans cesser de tourner.Rincer la casserole ayant contenu le lait et remettre le mélange à cuire en tournant sans cesse. Lorsque le crème commence à épaissir, baisser et le feu et cuire encore 2 minutes.
Réserver en laissant refroidir un peu avant de filmer au contact.

La pâte à choux: (même chose qu'il y a 2 jours)

Avant de commencer la pâte à choux, allumer le four à 240°.
Mettre le lait et le beurre à chauffer dans une casserole. Dès l'ébullition atteinte, baisser le feu et verser la farine en une seule fois, tourner vivement à la cuillère en bois jusqu'à ce que l'appareil forme une seule masse. Toujours à feu doux, continuer à remuer pendant 2 à 3 minutes pour dessécher la pâte.
Couper le feu et ajouter les les oeufs un à un en veillant à ce que le premier oeuf soit bien incorporé  avant d'incorporer le suivant.
Mettre la pâte dans une poche à douille munie d'une douille lisse assez grosse et former une roue d'environ 27-28 cm de diamètre extérieur sur une plaque à four recouverte de papier sulfurisé ou mieux, d'un tapis de silicone. Parsemer la couronne avec les brisures de pralines.
Mettre au four en l'éteignant pour 10 minutes avant de le rallumer à 170°. Poursuivre alors la cuisson une vingtaine de minutes pour que la pâte ait la bonne couleur.  Laisser refroidir.
Finition:
Au batteur, fouetter la crème bien froide jusqu'à l'obtention d'un chantilly bien ferme. A l'aide d'une spatule ou maryse, incorporer délicatement cette crème dans l'appareil praliné, le mettre dans une poche à douille munie une douille cannelée et réserver au frigo.
A l'aide d'un couteau couper la couronne au 2/3 de la pâte  et garder ce couvercle.
Garnir généreusement l'intérieur de la partie basse de la couronne, recouvrir sans appuyer  et réserver au froid.

Pour accélérer le refroidissement de la crème, vous pouvez la verser dans un saladier froid mais en la laissent toujours à température ambiante.

Vous êtes déjà très nombreux à vous être abonné à ma Newsletter qui permet ,entre autres,d'être averti en temps réel de la publication de mes billets, pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, n'oubliez pas de le faire, c'est en haut à droite... sous ma photo.


Imprimer la recette

A part mes éclairs de l'autre jour, il y a aussi eu des chouquettes ...
Dessert