Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les jours où on est malade, il faut quand même bien nourrir ceux qui ne le sont pas... Avec les enfants là la maison, le registre des recettes est souvent différent... hier, dimanche au déjeuner, nous avons dégusté un excellent poulet fermier, simplement rôti avec un gratin de pâtes et des brocolis.
C'est un plat que nous ne mangeons pas souvent, car un poulet pour deux, c'est beaucoup!

Dans le genre classique, les enfants ont aussi englouti quelques éclairs au chocolat maison faits avec la recette de Vanille et Louis, qui était le moins malade de la tribu, a voulu goûter la terrine de ris de veau que je venais de faire.
Après avoir à Noël dernier apprécié les escargots, puis au mois d'août les cuisses de grenouille, il a trouvé les ris de veau délicieux. Il n'est donc pas totalement anglais car son papa a eu un peu plus de mal!

Cette terrine de luxe, n'est pas une recette de famille, je l'ai mangée la 1ère fois chez une amie, Véronique, qui me lit régulièrement et qui m'a autorisée à la publier.
Comme toutes les terrines, cette recette est un petit peu longue à préparer mais, comme toutes les terrines aussi, elle peut être préparée avec  de l'avance (48 heures si vous voulez) ce qui facilite considérablement l'organisation des repas.

TERRINE DE RIS DE VEAU AUX LEGUMES



Facile
Préparation: 40-45mn
Dégorgement du ris de veau: 3h
Cuisson:  1h45
Une terrine d'1 litre de contenance


Pour 8 à 10 personnes:
400 g de ris de veau (soit 2 pommes)
400 g de noix de veau + 100 g d'échine de porc désossée (hachées à la grille fine par le boucher s'il veut bien!)
Le blanc d'un gros poireau émincé
100 g d'épinards lavés et  équeutés
1 oeuf
Un peu de beurre
1 échalote + une gousse d'ail émincées finement
Le jus d'1/2 citron ou 1 càs de cognac
1 pointe de couteau de 4 épices
Sel  (12g) et poivre du moulin


Faire dégorger les ris de veau dans de l'eau froide pendant 3 heures. jeter l'eau  avant de les remettre dans une casserole d'eau froide. La couvrir, porter à ébullition et après 3 mn, arrêter la cuisson puis les plonger dans un bain d'eau glacée. Les éponger et enlever les peaux et les nerfs. Les couper par moitié, les assaisonner et les réserver au frais.

Préchauffer le four à 150°avec un plat pour une cuisson au bain-marie.

Hacher la viande (si ce n'est pas déjà fait par le boucher), la mettre dans un saladier avec le jus de citron (ou le cognac), l'oeuf le sel, le poivre et le 4 épices. Bien malaxer et réserver au frigo.
Dans un peu de beurre pas trop chaud, faire fondre les épinards taillés en lanières en tournant la gousse d'ail non épluchée dans la poêle pendant qu'ils "tombent". Saler un peu et réserver.
De la même façon, faire fondre l'échalote puis le blanc de poireau, saler un peu et réserver.

Diviser la farce en 2 masses. Incorporer les épinards à la première masse et les poireaux à la seconde.

Beurrer la terrine et déposer en la tassant bien la farce aux épinards. Recouvrir avec les morceaux de ris de veau et terminer avec la farce au poireau.
Lisser la chair et la recouvrir de papier d'aluminium au contact. Poser dans le bain-marie et laisser cuire environ 1 h 45. Vérifier la cuisson en piquant la lame d'un couteau au centre de la chair, elle doit, posée sur la lèvre, être brûlante.
Couvrir avec une petite planche  (ou du carton) à la taille de la terrine enveloppée dans du papier d'alu et mettre un poids dessus jusqu'au refroidissement complet.. Enlever le poids et réserver au frigo pour un jour ou deux.

Servir avec un peu de fleur de sel et une salade assaisonnée à l'huile noisette et au vinaigre balsamique.



Je termine cette recette avec une salade à l'huile de noisette car, dimanche matin à peine ressuscitée, je suis allée à Issoudun dans l'Indre où se tient une foire à la truffe chaque dimanche avant Noël. depuis 8 ans. Ca embaumait, c'est  quelque chose qu'on ne peut même pas raconter...  malheureusement l'ordinateur ne transmet encore pas les odeurs.

Il y avait aussi un stand librairie, quelques vignerons,  des marchands de foie gras et des chefs régionaux faisant des démonstrations en utilisant truffes et lentilles du Berry.

J'ai eu aussi le plaisir de trouver des huiles artisanales bio, exceptionnelles venant de la maison Vigean.
Comme elles sont fabriquée pas trop loin de chez moi, je vais aller visiter l'huilerie et je vous en reparlerai. Ce sont des huiles bio extraordinaires... je suis revenue avec de l'huile de pépins de courges et aussi de l'huile de noisettes qui m'ont absolument éblouie.

Il y en aura plein d'autres à tester... je vais le faire sans problème au fil des mois!


Imprimer la recette

Entrée