Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non, lundi, nous n'avons pas de nouveau perdu notre Mirabelle... mais j'ai passé une journée absolument fabuleuse.

J'ai déjà fait quelques dégustations de vins. Monsieur mamina est un passionné et me fait souvent partager ses découvertes, mais là, c'était autre chose.
Samedi, je vous ai raconté que j'ai été interviewée sur France Bleu Berry par le chroniqueur gastronomique Denis Hervier qui écrit aussi pour le magazine Gault Millau et le guide des vins Bettane et Desseauve.
A la suite de cette émission, Denis m'a fort aimablement proposé de partager un déjeuner-dégustation lundi à charge pour moi d'apporter le dessert. Je suis donc repatie repartie pour Chateauroux!

Et là, une surprise de taille m'attendait...
Nous étions 10 autour d'une table pour ce déjeuner-dégustation.  Le repas était composé d'un carpacio de foie gras cru à l'huile de noisettes et réduction de jus de coquelicot,  de  boeuf (joue, queue et macreuse) façon lièvre à la royale, d'un fromage de Valençay affiné par la maîtresse de maison  et du dessert que j'avais apporté.

Ce repas a été ponctué et même plus que ça, de vins superbes... l
Impressionnants mais, je ne vous en citerai que deux qui ont fait pâlir mon époux d'envie (lundi, il travaillait): Château Cheval Blanc, 1981, Saint Emilion, Grand Cru Classé et aussi un Mouton Rotschild 1978, Pauillac absolument éblouissant.

C'est pour ça, pour cette journée que je ne suis pas prête d'oublier, que l'émotion était aussi au rendez-vous hier, mais c'était une bonne, très bonne émotion même.

Je suis rentrée chez moi le panier plus plein qu'en arrivant: vinaigre maison, Puligny et le vin qui va avec. Il y avait  aussi une "confortable" barquette de beouf à la royale..
Quelle journée! Quelle magnifique journé!

Si je vous raconte cette journée c'est pour vous expliquer, pourquoi chaque jour, je m'émerveille de ce que le blog m'a  déjà apporté et m'apporte encore: je fais ce que j'ai toujours aimé faire, la cuisine, et, grâce à elle, je rencontre des gens étonnants de gentillesse  et  de convivialité, des gens qui comme moi, aiment avant tout partager et que je n'aurais sans doute jamais rencontrés sans l'aventure du blog!

Mais, ce n'est pas le tout, après une pareille journée, une fois de retour à la maison, il a réellement fallu finir d'empaqueter les derniers achats avant de tout cacher jusqu'au grand jour!
J'ai empaqueté, ficelé, marqué, mais ça ne m'a pas empêchée de penser encore et toujours aux possibilités d'apéritif , voire d'entrée très rapide à faire!
Et comme vous avez eu l'occasion de déguster trois petites choses pour l'apéro depuis quelques jours, demain, il y aura un petit dessert aux couleurs de l'hiver.

Pour aujourd'hui, c'est vous qui choisirez la présentation, verrine, brochette, soucoupe ou assiette.

CREVETTES A LA VINAIGRETTE DE PIQUILLOS


Facile
 Préparation: 5 mn
Cuisson: sans


Pour une dizaine de verrines:
10 crevettes cuites (ici des Madagascar)
1 piquillo (poivron espagnol en bocal)
Le jus d'1/2 citron
1 grosse càs d'huile d'olive
Sel et poivre




Décortiquer les crevettes et les réserver.
Egoutter le poivron et le mixer avec l'huile d'olive et le jus de citron. Ajuster l'assaisonnement et présenter selon votre humeur!

Si vous décidez de servir ces crevettes à l'assiette en entrée, mettez 2 ou 3 grosses crevettes, 2 piquillos et doublez la quantité de jus de citron et d'huile. Pour la présentation, inspirez-vous de la photo.



Je vous l'ai dit au départ... plus facile, ce n'est pas possible et pourtant, c'est bon, un point c'est tout.


Imprimer la recette

Des crevettes à l'apéritif, encore,Il y en a ici aussi.




Apéritif