Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les vacances ont entre autres une grande qualité, celle de vous faire encore plus apprécier son chez soi! L'hôtel, c'est bien mais ma maison j'aime aussi... elle a mes couleurs et le décor que j'ai choisi.

Avant de partir en vacances, j'avais posté des devoirs à Olif le sommelier pour qu'il me trouve une bouteille digne de ce menu d'hiver qui fait la part belle aux légumes et à l'ananas.

Pour ce qui est des sucrines au Saint Félicien, elles  étatent délicieuses et elles sont toujours en rayon en ce moment. Toujours par paquet de trois!
Les Saint Félicien sont mûrs à coeur en ce moment, profitez-en.



SUCRINES AU SAINT FELICIEN


Ayant commencé ce menu par un plat fromagé, poursuivons avec un peu de légèreté, ce qui n'est jamais inutile. Les pois gourmands sont toujours bons, tendres et très goûteux, ils accompagnent bien ces crevettes au miel relevées de moutarde à l'ancienne. c'est vite fait et ça a toujours beaucoup de succès.


CREVETTES AU MIEL ET A LA MOUTARDE A L'ANCIENNE


Même si les températures sont assez douces et même si le printemps pointe parfois son nez, c'est encore l'hiver et comme je trouve les pommes déjà un peu moins bonnes, j'essaie de diversifier avec d'autres fruits dont c'est la pleine saison dans leur région d'origine. 
L'ananas est plein de fraîcheur et de saveurs, il est parfait n ce moment et nous emporte encore avec un peu de miel et des épices vers d'autres pays où il fait bon vivre aussi.

J'ai déjà vu des fraises sur les étals, mais en hiver, vraiment, je préfère l'ananas ou la mangue... vous verrez pourtant demain que j'ai craqué pour des framboises, gâteau d'Obidos oblige.


ANANAS EPICE


Et voilà, ça y est vous avez le menu entier et il n'y a toujours rien dans les verres... mais que fait donc Olif?

Est-ce qu'il passe tout son temps à plagier les "meilleurs" blogueurs au lieu de faire ses devoirs de vacances? Non, non, vous allez voir qu'il peut nous plagier en toute impunité et même avec notre accord et aussi descendre dans sa cave pour me remonter un grand vin ( malgré son nom) que je vais aimer, à coup sûr.



Après avoir dégusté ce menu, le 28 ème du nom, n'oubliez pas samedi d'aller voir qui va faire les frais de notre Jekyll de service...

Pour ma part, j'attends avec impatience ce nouveau pastiche et j'espère que vous n'avez pas raté le dernier où  Patrick Chazallet passait aussi à la casserole, très sympa et aussi vrai que le mien!

Je vous souhaite une excellente quinzaine... la météo nous guidera sans doute vers d'autres goûts.

Menu