Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme chaque jour depuis une semaine maintenant je vous rappelle que pour accéder plus vite chez moi, vous devez faire "mamina.fr". Pensez aussi à changer vos liens


L'autre jour, en faisant quelques courses au supermarché , au rayon presse, j'ai feuilleté vite fait-bien fait  le dernier magazine de Cyril Lignac.
Je suis tombée (sans douleur!) sur une recette de truffes au chocolat-passion qui va sans doute faire des ravages sur ma table pendant les fêtes et sur les vôtres aussi.
J'ai sorti le petit carnet qui m'accompagne partout et j'ai encore, vite fait-bien fait, noté la recette simple qui me faisait tant saliver.
Frédéric Bau  est le chef exécutif et le directeur de l'Ecole du Grand Chocolat Valrhona et si j'apprécie beaucoup cette marque de chocolat, je vous ai déjà dit que je trouve aussi d'excellents crus chez Barry-Caillebaut et Weiss.
Ces deux dernières marques sont aussi d'excellente qualité et ont en plus l'avantage d'exister en plus petit conditionnement.
Nous ne sommes pas toujours nombreux et du coup 5 kilos, c'est beaucoup, surtout si on a du noir, du lait et du blanc!

TRUFFES CHOCOLAT AU LAIT-FRUIT DE LA PASSION (version ratée!)
Facile

Pour 25 truffes environ
:
200 g de chocolat au lait de qualité râpé ou en pistoles (pour moi du Barry-Caillebaut)
80 g de purée de fruit de la passion (ou pulpe de fruits frais)
40 g de crème fleurette
10 g de miel (j'ai mis du toutes fleurs)
20 g de beurre mou mais non fondu
Cacao (ou sucre glace)

Porter la crème à ébullition avec la purée de fruits et le miel. Dès l'ébullition atteinte, en verser le tiers sur le chocolat et remuer vigoureusement pour obtenir un mélange lisse et brillant. Ajouter le reste de la crème et continuer à fouetter.
Lorsque la masse est bien homogène et un peu refroidi, incorporer le beurre et laisser refroidir jusqu'à ce la ganache se solidifie un peu et que vous puissiez la mettre dans une poche à douille munie d'une gosse douille lisse.
Mettre la poche à douille au frigo et laisser prendre encore de façon à pouvoir déposer des boules de ganache qui serviront à façonner les truffes une fois réfrigérées.
Lorsque les truffes sont bien fermes, les égaliser en les roulant pour qu'elles soient bien rondes avant de les rouler dans le cacao.

Et voilà, ça, c'est que j'ai écrit à la va vite,  mais je suis sûre de ne pas m'être trompée!
L'appareil n'a jamais durci. Peut-être qu'un passage au congélateur aurait changé la donne mais ce n'est pas ce que je voulais, alors j'ai mis la crème dans des verrines  que j'ai apprêtées à ma façon. Par contre, têtue, j'ai modifié les proportions de la recette initiale avec  plus de chocolat, un peu plus de beurre et un peu moins de purée de fruits!


MES TRUFFES A LA GANACHE AU CHOCOLAT AU LAIT PARFUME FRUITS DE LA PASSION


Facile
Pour 25  truffes de la taille d'une noix:

250 g de chocolat
60 g de purée de fruits de la passion ou pulpe de fruits frais sans les pépins
1 càc de miel
40 g de crème liquide
30 g de beurre mou mais pas liquide



Bis repetita...
Porter la crème à ébullition avec la purée de fruits et le miel. Dès l'ébullition atteinte, en verser le tiers sur le chocolatet remuer vigoureusement pour obtenir un mélange lisse et brillant. Ajouter le reste de la crème et continuer à fouetter.
Lorsque la masse est bien homogène et un peu refroidi, incorporer le beurre et laisser refroidir jusqu'à ce la ganache se solidifie un peu et que vous puissiez la mettre dans une poche à douille munie d'une grosse douille lisse.
Mettre la poche à douille au frigo et laisser prendre encore de façon à pouvoir déposer des boules de ganache qui serviront à façonner les truffes une fois réfrigérées.
Lorsque les truffes sont bien fermes, les égaliser en les roulant pour qu'elles soient bien rondes avant de les rouler dans le cacao.



Et là, elles étaient bien, fermes, parfumées, chocolatées et fruitées, une réussite... dommage que la première version soit apparemment fausse... Si quelqu'un les a faites et réussies, qu'il me le dise.



Des truffes au chocolat au lait, spéculoos et  citron vert, les  voici. Et puis d'autres  de Pierre Marcolini, toujours aux spéculoos mais au chocolat noir, les voilà.

Dessert