Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et voilà, on est encore parti pour une recette de Guy Martin. Son livre est une mine. Il y a pas mal de recettes très faciles, et très parfumées. Je suis sûre que pour cette dernière, après avoir tout prévu, je n’ai pas passé plus d’1/4 heure devant ma poêle.
Comme toujours, j’ai changé une ou deux petites choses; j’ai mis des petits pois à la place des œufs de saumon. D’abord, je n’avais pas d’œufs de saumon et puis la couleur des petits pois me convenaient assez bien pour casser l’uniformité sans doute recherchée par Guy Martin.
J’ai aussi mis un peu de gomasio, je viens  juste d’en acheter, et je trouve ça très bon.
Le résultat de cette recette est très agréable, selon le nombre de crevettes et la quantité de vermicelle, cela peut faire une entrée ou un plat.

GROSSES CREVETTES AU 4 EPICES, VERMICELLE ET LAIT DE SOJA

VERMICELLE_2

Pour 6 personnes :
Facile
30 mn maximum


30 grosses crevettes ou gambas crues et décortiquées (j’ai pris des gambas Picard)
6 càs de petits pois cuits (j’ai aussi pris des picard)
300 g de cheveux d’ange (vermicelle)
1 càs de lait de soja
3 pincées de 4 épices
3 càs d’huile d’olive
Sel, poivre
Quelques pincées de gomasio

Chauffer une poêle à feu vif avec 1 càs d’huile d’olive. saler, poivrer, saupoudrer les crevettes de 4 épices.  Les verser dans la poêle et les colorer une minute de chaque côté. Les réserver sur une assiette chaude recouverte d’un papier d’aluminium.
Laver la poêle et la mettre à chauffer à feu moyen avec les 2 càs d’huile d’olive. Ajouter les cheveux d’ange et remuer sans arrêt jusqu’à ce qu’ils deviennent rouge brique (environ 3mn). Il ne faut surtout pas que la poêle soit trop chaude, sinon, le vermicelle se colore trop vite.
Une fois le vermicelle coloré, verser le lait de soja et remuer jusqu’à ce qu’il soit totalement absorbé.
Dresser dans une assiette en ajoutant les petits pois et en disposant joliment les crevettes. Saupoudrer d’une pincée de gomasio par assiette.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

Ca y est, c’est fini, mangez ça bien chaud. C'est très léger et bien relevé, les yeux sont satisfaits avant les papilles. Le vermicelle cuit de cette façon est très surprenant, j'essaierai une fois avec du lait de coco.

tags technorati :

Plat