Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne poste pas souvent de plats car, en fait, lorsque nous mangeons ce que j’appelle des entrées, ça fait souvent notre repas… les CSJ, par exemple, si nous ne les partageons pas avec des amis, sont toujours un plat à elles toutes seules.

Quand j’étais enfant, il y avait presque toujours une entrée, un plat, un fromage et un fruit. Le dimanche ma mère faisait un gâteau. Une fois de temps en temps on allait acheter des gâteaux individuels chez le pâtissier. Les éclairs, les vraies religieuses (avec un chapeau), les mille feuilles ou les polonaises nous changeaient du gâteau au chocolat que je trouverais sûrement beaucoup trop sucré maintenant. Notre  façon de manger a changé, au quotidien on passe moins de temps à table et, pour Mr Mamina et moi, une jolie entrée fait donc souvent office de plat.

Aujourd’hui, j’ai cuisiné de la viande et pour une fois, la photo est correcte. J’ai, en stock, dans mes images des photos de quelques plats qui étaient plutôt bons mais si peu photogéniques que je les ai gardés pour moi.
Je les sortirai seulement en cas de disette.
Je vous ai dit et répété que j’étais malade, vous vous ne fichez un peu, mais, ça fait du bien de se plaindre.

Pour éviter de faire peur aux commerçants qui me connaissent, étant donné la tête d’Alien que j’ai ces jours-ci, je n’ai pas fait beaucoup de courses et j’ai utilisé ce qu’il y avait dans mon congélateur. Étant donné ce que j’ai trouvé, je me suis souvenue d'une recette du livre de Guy Martin que j ‘ai acheté il y a quelques mois et que je n’avais pas encore testée.
Je n’avais pas exactement ce qu’il fallait, je vous dit ce que j’ai utilisé, mais, après, je vous donne le recette de Guy Martin, à vous d’improviser après si vous le désirez.

Il fallait des filets de lapin, je n’avais que des tranches de râbles et à la place des tomates, j’ai passé quelques cèpes surgelés à la poêle. Autrement, j’ai suivi la recette à la lettre pour un résultat très agréable alliant le fondant du lapin au croustillant des cacahuètes qui servait de chapelure.

Demandez à votre volailler (moustachu ou pas, n'est-ce pas Estèbe?) de lever les filets en enlevant les panoufles, vous pourrez vous servir de ce qui reste pour faire des boulettes de viande ou un hachis style parmentier en complétant avec des restes de poulet ou de rôti de porc ou de veau…

FILETS DE LAPIN A LA MOUTARDE PANES AUX ARACHIDES

LAPIN_ET_CACAHOUETYES

Pour 6 personnes :
Difficulté moyenne
Préparation et cuisson: 45 mn

6 grosses tomates
60 g de moutarde pas trop forte
90 g de cacahuètes grillées et réduites en poudre grossière
1 échalote
Huile d’olive, sel et poivre

Parer vos filets de lapin et les badigeonner de moutarde avec un pinceau, les rouler dans la poudre de cacahuètes, les réserver. Peler et épépiner les tomates, les tailler en dés de 5 mm de côté environ. Éplucher l’échalote et l’émincer finement dans le sens de la longueur.
Dans un bol, mélanger, 2 càs d’huile, le sel, le poivre et l’échalote. réserver.
Faire cuire pendant 3 ou 4 mn de chaque côté les filets de lapin panés dans une poêle huilée. Il ne faut pas que la poêle soit trop chaude pour ne pas faire brûler les cacahuètes. La cuisson terminée, les poser quelques instants sur du papier absorbant.

Dressage :
Mettre un peu de tomates au fond de vos assiettes et poser les filets de lapin dessus.

Si vous avez changé de légumes et qu’ils sont chauds, ce qui était mon cas, mettez-les plutôt à côté, ce sera plus joli. Si vous utilisez des fèves, le même assaisonnement que les tomates sera parfait.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

tags technorati :

Plat