Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne sais pas pourquoi, mais, après quelques jours d'accalmie, ça y est, les journées sont à nouveau trop courtes et c'est encore la course.

Je sais, je ne suis pas la seule dans ce cas-là, mais pressée ou pas, il faut bien faire à manger à l'homme qui travaille dur en ce "chaud" mois d'août où la plupart des vacanciers sont sous un soleil torride (!!?!).

Dans les cas de grande presse, il y a les sauveteurs incontournables: monsieur Picard et le congélateur. J'ai donc fait appel aux deux sans aucun complexe et finalement l'assiette était bonne et avait bonne allure.

J'ai utilisé ce que j'ai en permanence pour les dépannages et même aussi pour la cuisine "normale"… des crevettes, des cubes de tomates (très pratiques et sont souvent plus parfumés que nos tomates fraîches), des échalotes (oui, même les échalotes sont de chez Picard !) et un peu de poudre de galanga.
J’ai aussi pris mon riz à risotto habituel, carnaroli mais l’arborio est très bien aussi.

Ce plat est très parfumé grâce aux échalotes et au galanga, il est aussi très équilibré avec un minimum de gras et les légumes (non pas verts mais rouges) qui complètent parfaitement le riz.
Si vous utilisez des tomates fraîches, la préparation sera un peu plus longue puisqu’il faudra les peler, les épépiner et les tailler en dés. Pour une question de couleur du riz, il faudra aussi rajouter 2 càc de concentré ou, mieux, de caviar de tomates. Il m’a fallu, 25 minutes, chrono pour tout faire… cela a été beaucoup plus long pour les photos car mon nouvel appareil  ne se laisse pas encore dompter facilement !

CREVETTES AU RISOTTO ROUGE, ECHALOTES ET GALANGA

Risotto_rouge

Pour 4 personnes :
Facile
Préparation : 25 mn

24 crevettes congelées, décortiquées pas trop grosses
5 càs d’échalotes hachées surgelées (2+3)
3 pincées de galanga ou de gingembre en poudre (1+2)
250 g de tomates Picard en dés
150 g de riz carnaroli
Huile d’olive, sel et poivre

Chauffer 1 càs d’huile d’olive pour faire revenir le riz en le remuant bien jusqu’à ce qu’il devienne translucide. A ce moment là, ajouter les 2 càs d’échalotes en continuant à remuer pour qu’elles deviennent aussi transparentes. Saler légèrement. Verser les 250 g de dés de tomates et une tasse à thé d’eau ou de bouillon de volaille. Porter à ébullition et compléter avec un peu de liquide à chaque fois que le liquide précédent est absorbé, selon la méthode classique du risotto. Assaisonner à votre convenance.
Pendant ce temps, faire cuire les crevettes à feu assez fort avec une goutte d’huile d’olive et 1 pincée de galanga. Saler. Dès qu’elles sont cuites, les enlever de la poêle et les réserver.
Dans la même poêle, faire revenir le reste des échalotes quelques minutes à feu pas trop vif. Lorsqu'elles sont transparentes, réchauffer  les crevettes en les roulant dedans.

Les deux préparations étant terminées, mettre en place dans l’assiette. Mouler le riz à l’emporte- pièce, poser les crevettes en les recouvrant des échalotes restées dans le fond de la poêle. Terminer par un trait de poudre de galanga ou de gingembre.

RISOTTO_ROUGE_2

Est-ce que je dois encore dire, c’est tout? Tout ce que je peux vous assurer c’est que c’était aussi facile à faire que délicieux.

Pour la petite histoire, j'ai découvert le galanga frais grâce à Marie des Carnets de Marie qui, entre autres choses, m'en avait envoyé un morceau. J'ai beaucoup aimé... et maintenant que nous avons une petite épicerie asiatique dans notre Halles, je peux m'en procurer facilement. Mais, en poudre, c'est délicieux aussi.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

Vous aimez le risotto, vous avez le choix: citron et romarin, et aussi plus étonnant, celui à la rose.

technorati tags:

Plat