Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, chez moi, vous allez manger en musique.

Et quand je dis manger, je suis en deçà de la vérité car pour répondre à Gracianne et à l'Estèbe qui veulent du "groove dans la marmite", j'ai cherché dans les tréfonds de ma culture musicale un air impérissable pouvant s'accorder à mes envies de cuisine italienne actuelles. Et, en fait de manger, vous allez déguster.

Partie sur des airs lyriques du style "Casta diva" ou "O sole moi" je me suis, toujours à cause de mon helvète mâle préféré, laissée entraîner vers un monument musical, qui a marqué notre mémoire collective. 
"Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître" (sic) mais, à l'heure ou Chantal Goya ou Michèle cartonnent à nouveau dans les discothèques (paraît-il), qui ne connaît pas les artistes Sheila et Ringo, duo d'enfer  qui en 1973  nous avait offert cette chanson aux temps de leur amours pas mortes!

Cliquez sur la flèche pour voir et entendre ce morceau d'anthologie.

Pour ce que vous mangerez en écoutant, j'ai fait facile et léger car l'helvète dont je vous parlais plus haut m'a, avant mon départ au pays des gondoles, souhaité de "lécher les vongoles de Denise".

Ce conseil tout en délicatesse m'a inspirée et si les vongoles sont rares chez nous on peut tout à fait les remplacer par leurs petites cousines les praires ou autres coques voire des tellines si vous en trouvez.
Et en bateau pour vous lécher au moins les doigts en dégustant ce délice… pas de pâtes aujourd'hui, car la recette des spaghetti à la vénitienne ne vient pas de vénétie mais de Campanie et Naples est quand un peu loin de Venise pour confondre!

LES "VONGOLES" DE DENISE

COQUES

Facile
Préparation: 20 mn
(temps de lavage des coquillages)
Cuisson: 3 à 4 mn

Pour 2 personnes:
1 kg de coques
2 belles cuillérées à soupe d'huile d'olive
6 càs de pignons
Un peu de persil ciselé
1 citron
Sel et poivre du moulin

Laver les coquillages en les brassant dans plusieurs eaux pour éliminer tout le sable qu'ils pourraient contenir.
Chauffer l'huile d'olive à feu assez vif dans une cocotte; ajouter les coquillages et les faire sauter pendant 3 à 4 minutes jusqu'à ce qu'ils soient ouverts.
Saupoudrez le tout avec des pignons de pin, salez et poivrez généreusement.
Servir dans le jus de cuisson en arrosant d'un peu de citron
Manger impérativement avec les doigts.

Léchez donc les vongoles chez vous, c'est un conseil que je vous donne.

Ceci dit, je me demande si je ne suis pas hors sujet, car en fait, je ne sais pas très bien ce que c'est que le groove, mais sur le net, j'ai trouvé ça:
"Le groove c'est ce qui va faire la différence entre un morceau plat, terne, sans fond, et le morceau qui va vous donner une irrépressible envie de bouger votre corps sur des rythmes chaloupés et enlevés.
Aujourd'hui on en à fait une catégorie musicale dans laquelle on place tout ce qui n'est pas du rap, du jazz ou du RnB".
Je ne sais pas non plus ce que c'est que le Rnb, mais "Les gondoles de Venise" ne doivent pas en faire partie et comme Gracianne nous a laissé toute les ouvertures musicales possibles, puisque même Wagner n'est pas exclu, je pouvais donc oser ce choix irrésistible!

imprimer_la_recetteImprimer la recette

Si vous voulez d'autres coques, c'est ici et .

technorati tags:

Plat