Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour précéder le poulet au vin jaune, il y avait bien sûr une entrée. Mais, comme ce poulet est assez riche et contient pas mal de crème, je voulais une entrée légère et j’ai opté pour du poisson presque cru et bien parfumé. Un peu à la façon des japonais lorsqu’ils font des tataki. J’ignorais ce mot (ma culture culinaire japonaise est à peu près égale à zéro et pourtant, j’essaie de me soigner), j’ai cherché sur internet et maintenant j’en sais un tout petit peu plus, mais, seulement un petit peu. Thalie, au secours !
Je me suis très largement, mais pas uniquement, inspirée des frères Pourcel dans leur livre qui s’appelle "Destinations cuisine".
Dans cette recette, j’ai utilisé, de façon très diluée du beurre de cacahuète, je crois bien que je n’en avais jamais acheté. J’avais presque des complexes à acheter ce pot qui pour moi est l’image même du mauvais gras que les petits américains mettent sur leurs tartines pour manger en regardant la télé.
Cette sauce à l’arachide est délicieuse et se marie très bien avec le poisson et le sirop de balsamique.
Pour faire la part belle aux légumes d’hiver j’ai associé mon poisson à des blancs de poireaux émincés et relevés d’une vinaigrette au balsamique. Tout peut-être préparé à l’avance, j’ai juste coupé mes tronçons de saumon au moment de passer à table.

TATAKI DE SAUMON AU GOMASIO ET AUX POIREAUX

TATAKI_DE_SAUMON

Pour 6 personnes :
500 g de filet de saumon
3 càs de beurre de cacahuètes
2 blancs de poireaux
50 cl de vinaigre balsamique
6 càs de vinaigrette à votre goût mais faite avec 1 jus de citron
Gomasio à volonté
Sel et poivre, un peu de gingembre en poudre

Le saumon :
Couper le poisson en 2 ou 3 filets d’égale grosseur. Les poêler extrêmement rapidement dans un peu d’huile d’olive très chaude. Faire rouler les filets sur eux-mêmes. La chair doit rester crue, le poisson doit juste être saisi en surface. Le poser immédiatement sur un papier absorbant et le laisser refroidir.
Quand les filets sont froids, les enrouler dans du film alimentaire en serrant bien et en faisant plusieurs tours de façon à donner aux filet une forme de cylindre.
Réserver au froid jusqu’au repas.
Les poireaux :
Couper les blancs de poireaux en 3 ou 4 dans le sens de   la hauteur puis les émincer assez finement. Les cuire  dans l’eau bouillante jusqu’à ce qu’il soient tendres, les rafraîchir à l’eau froide et les égoutter soigneusement. Réserver.
Caramel de balsamique :
La technique est toujours la même, il faut faire réduire le balsamique jusqu’à ce qu’il nappe un peu le dos d’une cuillère. Attention à ne pas le trop le cuire. Il doit juste devenir épais comme un sirop, pas plus.
Pralin d’arachides :
Diluer les 3 càs de beurre de cacahuète avec de l’eau pour obtenir une sauce à l’aspect d’une crème
anglaise.

Dressage :
Disposer joliment les poireaux en éventail et les assaisonner avec un peu de vinaigrette au citron.
Mettre un peu de pralin d’arachides et quelques gouttes de caramel de balsamique.
Prendre les rouleaux de saumon et couper en biseau des tranches un peu épaisses avec un couteau scie assez fin. N’enlever le film qu’une fois les tranches coupées.
Les disposer à votre idée sur l’assiette en n’oubliant pas de les assaisonner de gomasio.

Servir tout de suite.
C’est frais, léger et bien parfumé.

Bon, aujourd'hui, il fait froid et on a plus envie de soupe... mais, quand j'ai servi cette petite entrée, il faisait très doux. Attendez un peu, ça va revenir.

imprimer_la_recetteImprimer la recette

tags technorati :          

Entrée