Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De temps en temps je vois des gens qui parle de l'ultime ceci ou cela et, je trouve ça TRÈS prétentieux ! 

Et puis, voilà que moi aussi, je m'y mets !

Il faut vous dire que cette brioche a une histoire qui est totalement liée à mon arrivée à Bourges, ma ville d'adoption depuis si longtemps !

Il y avait une pâtissier à l'époque, dans une des vieilles maisons à pans de bois qui faisait une brioche extraordinaire.

Le dimanche matin, quand vous alliez chercher cette merveille, il y avait une gigantesque brioche, proposée en grosses côtes que l'on détachait devant vous, à la demande !

Pas de brioche parisienne avec son chapeau, pas de façonnage spécial.

Cette brioche "toute simple"ressemblant à un gros pain de mie,  tout le monde l'adorait.

Si nous avions des amis pour le week-end, forcément on leur en offrait pour le petit-déjeuner et on avait toujours un franc succès ! on n'en achetait jamais assez !

Par un hasard qui ne s'invente pas, bien de années après que la pâtisserie ait fermé, j'ai eu l'occasion de faire la connaissance de la femme du pâtissier à la brioche i

Voyant que je m'intéressais à la cuisine et aux brioches, elle m'a dit que si elle retrouvait THE recette de son mari, malheureusement disparu, elle me la donnerait. Elle a tenu sa promesse et, me voilà, depuis quelques jours, en possession du trésor.

Oh là là, qu'elle est courte cette recette ! Pas de chichis dans les explications et hop, c'est à moi de jouer !

 

THE BRIOCHE, L'ULTIME

La brioche ou plutôt THE brioche, l'ultime

Facile
Préparation : 20 mn
Cuisson : environ 35 mn
Pousse (levée) : 3 fois 1 h +1 nuit

Pour une brioche de 3 côtes (moule de 22 x 8 cm) :

- 300 g farine T45
- 150 g beurre à température ambiante
- 3 œufs
- 4 g de sel fin
- 1 c. à soupe de sucre
- 20 g de levure de boulanger fraîche
- 1 jaune d'oeuf pour dorer

  • Dans le bol du robot muni du crochet, mélanger le farine, le sel et le sucre. Ajouter la levure émiettée, les oeufs et le beurre en morceaux. Pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte souple et élastique.
  • Transférer  dans un saladier fariné et laisser lever à 25° environ jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.
  • Lorsque la pâte a doublé de volume, la dégazer et ramener les bords vers le centre. recommencer l'opération 2 fois si possible puis réserver au réfrigérateur plusieurs heures sous un film alimentaire.

  • Étaler la pâte (éventuellement au rouleau et former des boules de même taille (pas comme moi !!!). Les poser côte à côte dans un moule beurré et laisser gonfler à température ambiante jusqu'à ce que les boules aient doublé de volume.

  • Préchauffer le four à 175°, dorer à l'oeuf et enfourner 30 à 35 minutes.

 

 

Le seul conseil  c'était : selon le four, vous pouvez commencer à 175° et baisser à 150 au bout d'1 quart d'heure.

Chez moi, ça a été 175° tout le long de la cuisson.

Il me reste un tout petit quelque chose à améliorer pour que ma mie soit aussi aérée et filante que celle de mes souvenirs, mais c'est si simple que bien entendu, je recommencerai.

Boulange
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :