Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai ressorti ma cocotte en fonte Staub dans laquelle j'avais fait du pain parce que mon amie Isa m'a fait un super cadeau en m'offrant un peu de son levain.

C'est lors de notre rencontre à Liège qu'elle m'a fait vraiment plaisir après que j'ai goûté un de ses pains.

Et puis, elle m'a tout expliqué : le levain pouvait attendre mon retour en France et ensuite, après l'avoir nourri, il serait opérationnel... j'ai écouté, opiné du chef et en même temps c'était un peu obscur pour moi!

Le précieux pot de confiture a été mis au frigo en attendant et, pour le voyage du retour en ayant peur qu'il ait trop chaud, il est allé dans un sac isotherme avec un pain de glace.

Arrivée à la maison, je l'ai remis au frigo et là, désespoir le lendemain matin, le niveau du levain avait baissé et il ne moussait plus...

J'ai été fouiller sur Internet et toutes les explications m'ont paru si longues et compliquées que j'étais prête à capituler.

mais la "maman" de mon levain m'a assuré que ce n'était pas possible que mon levain soit mort en si peu de temps. J'ai donc persévéré et l'ai nourri une fois de plus un peu au feeling (comme si on pouvait avoir du feeling quand on n'est totalement ignorante!) et 3 grosses cuillerées à soupe plus tard (et à peu près la même quantité d'eau) remuées vigoureusement, un torchon humide posé sur l'ouverture du bocal (à la place du bouchon hermétique... des bulles ont réapparu à la surface du levain qui s'est mis, en plus clair (puisque j'avais de la farine blanche) à ressembler à une mousse au chocolat.

Sauvée, j'étais sauvée... enfin, non, mon levain était sauvé, j'allais pouvoir me lancer dans le grand bain de la boulange!

Le résultat est sous vos yeux mais l'histoire n'est pas finie.

J'ai attendu 24 heures comme préconisé pour passer à l'acte, sans trop regarder l'heure et le soir après que la pâte ait levé plusieurs heures, en regardant ma montre je me suis dit qu'une heure de cuisson me conduirait un peu tard dans la soirée alors, j'ai décidé d'attendre le lendemain.

Mais ma pâte qui continuait (sans doute) à lever me préoccupait et vers 1 heure du matin, un peu inquiète et bien réveillée, je suis descendue à la cuisine et j'ai glissé mon pâton dans la cocotte et j'ai attendu qu'il soit cuit.

En 1 heure, c'était fait, extérieurement, le pain avait l'air réussi mais, il m'a fallu au moins 2 heures pour me rendormir! Je n'ai donc pas beaucoup dormi!

J'ai un tout petit peu adapté la recette d'Isa en mélangeant 2 sortes de farine (une blanche T55 et une Kamut achetée en Italie à Turin), la prochaine fois je respecterai plus fidèlement la quantité d'eau car je pense que 20 centilitres (comme Isabelle me l'avait conseillé) de plus aurait donné un pain à la mie un peu plus souple.

 

PAIN AU LEVAIN EN COCOTTE

 

 

Pain au levain à la cocotte, mon premier, sans prise de tête!
Pain au levain à la cocotte, mon premier, sans prise de tête!

Facile
Préparation : 15 mn
Cuisson : 1 h
Attente : 10 h environ

Pour un pain de 1 kg en cocotte de fonte de 22 cm de diamètre :

- 500 g de farine au choix ou mélange
- 200 g de levain
- 30 cl d'eau
- 7 g de sel

  • Dans le bol du robot ou dans un saladier, mettre tous les ingrédients sauf le sel.
  • Pétrir à vitesse lente jusqu'à la formation d'une boule se détachant des parois. Ajouter le sel et pétrir à nouveau 7 minutes au robot (un peu plus à la main).
  • Couvrir le bol avec un torchon et laisser lever à température ambiante entre 8 et 10 heures (moins sil il fait chaud, la pousse se fera plus vite), la pâte va doubler de volume et faire des petites bulles.
  • Huiler légèrement la cocotte, fariner (ou pas) le pâton, le rabattre avec une corne et le faire glisser dans la cocotte.
  • Remettre le couvercle, enfourner dans le four froid une heure environ à 230°.
  • Démouler sur une grille et laisser refroidir.

 

Faire ce pain au levain a vraiment été une découverte pour moi et je sens que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre mais, en même temps, je me rends compte que c'est en fait quelque chose de plutôt simple qui ne demande pas de prise de tête!

Je n'ai pas fait polytechnique et je ne vais pas avoir besoin de me recycler, je vais apprendre petit à petit, je suis honnêtement très contente de mon coup d'essai. Ça ne pourra donc que s'améliorer.

Je vais nourrir mon levain tous les 2 jours, au rythme de nos besoins et, mainteant qu'il a vraiment l'air actif, je vais lui donner un nom.

 

Je n'ai donc pas fait mon levain moi-même mais je vous donne un lien ici si vous voulez vous lancer... à moins que vous ne trouviez quelqu'un qui vous en donne un pot.

 

 

FAIRE SON LEVAIN :

http://www.terrevivante.org/79-faire-son-levain.htm

 

Pain au levain à la cocotte, mon premier, sans prise de tête!
Boulange Levain Cocotte