Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À la veille de partir en Angleterre retrouver ma fille et mes petits enfants, de nombreux souvenirs me reviennent en mémoire.

La mémoire gustative est une de celle qui reste la plus présente en moi et je pense ne pas être la seule.

Pour ma part, je suis allée en Angleterre très jeune et dans une famille où la maîtresse de maison cuisinait autant que ma propre mère, même si c’était de façon très différente.

Si à la maison nous mangions des plats cuisinés ou des grillades, dans la famille Miller, il y avait chaque jour un plat de viande plutôt roboratif mais toujours bouilli.

Mrs Miller avait trois enfants plus moi, avec son mari, nous étions donc quotidiennement 6 à table. Ils travaillaient tous les deux, et elle (j’ai bien dit elle !) prenait toujours le temps de cuisiner !

C’est à ce moment que j’ai découvert ce que nous n’avions pas encore en France. Des petits cubes de bouillons Knorr qui lui faisaient gagner un temps précieux.

Je n’avais jamais vu ça chez moi!

Je me souviens en avoir parlé des mon retour en France et dès qu’ils sont arrivés chez nous, ma mère, curieuse les a testés.

Elle a tout de suite trouvé ça extrêmement pratique et je dois avouer que s’il m’arrive de faire des bouillons maison, je ne refuse pas ces aides qui me permettent d’improviser un risotto ou de corser le goût des légumes.

Je me suis bien amusée à visionner la vidéo un peu décalée où la jeune femme qui a passé une journée avec ses chiens de traineaux rentre à la maison et retrouve, (grâce à sa mère qui est allée la rejoindre dans le Grand Nord), toutes ses sensations d’enfance et se réchauffe avec l’atmosphère et les souvenirs de ce qui la régalait enfant.

Je pense que mes filles, lorsqu’elles cuisinent et utilisent un bouillon ou une soupe toute prête, doivent elles aussi penser aux repas en familiaux lorsque je leur avais mijoté une poule au pot ou bœuf aux carottes.

Billet sponsorisé par Brandname

Bouillon