Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme nous nous rendions à Noirmoutier pour la Fête de la Bonnote, monsieur Mamina et moi avons pensé qu'une petite visite chez Alexandre Couillon à La Marine (Chef doublement étoilé) s'imposait.

L'année dernière déjà lorsque nous étions à Noirmoutier, nous avions essayé en prolongeant notre séjour de 24 heures de dîner chez lui. Mais, le dimanche soir, le restaurant était fermé. Cette fois-ci, nous ne sommes pas partis un jour plus tard, nous sommes arrivés un jour plus tôt!

Nous avons donc patienté un an avant de nous glisser les pieds sous cette table réputée de l'Herbaudière et comme sa réputation n'est pas usurpée, nous avons bien fait de nous entêter.

Nous avons passé une magnifique soirée en savourant pleinement une très belle cuisine, inventive mais parfaitement maîtrisée.

Le menu est une ode à la mer. Il faut dire que la criée est en face du restaurant et qu'il est donc aisé d'être approvisionné en poisson frais et de se laisser inspirer par cette belle "matière première".

Nous avons d'abord pu goûter plein de petites choses en guise d'amuse-gueule.

Tartelettes betteraves, peau de poisson comme une couenne croustillante  et truffes de maquereau...
Tartelettes betteraves, peau de poisson comme une couenne croustillante  et truffes de maquereau...
Tartelettes betteraves, peau de poisson comme une couenne croustillante  et truffes de maquereau...

Tartelettes betteraves, peau de poisson comme une couenne croustillante et truffes de maquereau...

Et puis, choyés par madame Couillon et un personnel très agréable (mention spéciale pour le sommelier) nous avons vu défiler de nombreux plats.

Hormis un poulet à la mue cuit en basse température, carotte et oursins et les desserts, tout venait de la mer et, si l'assiette "Bord de mer" composée de coquillages et de crustacés était parfaite...

Coquillages et crustacés

Coquillages et crustacés

... nous avons tous les deux été absolument bluffés par un merlan de ligne aux courgettes,  melon mariné et lait de chèvre.

Un cuisson inouïe, une chair translucide, nacrée, un melon ferme et légèrement acidulé, des petites courgettes un peu craquantes... je ne suis pas critique culinaire, je sais mieux goûter que raconter, mais arriver à sublimer un poisson comme ça relève d'un talent qui mériterait bien 3 étoiles!

Merlan de ligne

Merlan de ligne

Il y a eu aussi la marée noire... une huître comme vous n'en avez jamais mangé!

Lorsqu'en 1999, Alexandre Couillon reprend La Marine, c'est la marée noire avec l'Erika... de quoi mettre en l'air tous les projets. Contre vents et marées, le chef résiste et c'est en souvenir de cette période qu'il vous propose ce plat : une huître au bouillon de lard et encornet, poudre de lard séché.

C'est noir et blanc, c'est beau et c'est une grande claque que l'on prend car on n'a pas l'habitude de croquer dans la mer!

Huître au bouillon de lard et encornet

Huître au bouillon de lard et encornet

Et puis, il y a encore eu l'encornet aux petits pois et à la sarriette...

Encornet, petits pois et sarriette

Encornet, petits pois et sarriette

Pendant le dîner, entre deux plats, nos yeux s'égarent en repensant cette entrée du restaurant marine et blanche, "toute simple",  qui nous à ouvert les portes du bonheur le temps d'une soirée.

À l'intérieur, les stores nous laissent entrevoir le port et on imagine Alexandre Couillon allant directement chercher son poisson en puisant son inspiration dans ce que les pêcheurs lui rapportent!

L'entrée du restaurant, les stores habillant les fenêtres...
L'entrée du restaurant, les stores habillant les fenêtres...

L'entrée du restaurant, les stores habillant les fenêtres...

Et les dessert arrivent en commençant par cette étonnante assiette "Balade dans le Bois de la Chaize" avec un biscuit éponge au thé matcha sur une "terre" de chocolat...

Ode au végétal

Ode au végétal

Avant d'avoir cette assiette déclinant, la fraise au jus de betterave, la rose et la rhubarbe, délicatesse et fraîcheur, après un repas superbe suivi de nombreuses mignardises que je n'ai même pas photographiées (mais, je les ai mangées) tant je me suis laissée aller au seul plaisir de la dégustation.

Restaurant Alexandre Couillon : La Marine à Noirmoutier

Je ne peux pas terminer ce billet sans vous dire que nous avons bu un Fief vendéen Le "Haut des clous" (2008, je crois) de Thierry Michon et un Savennières "Les Genets" de Damien Laureau.

 

Un grand, grand merci à Alexandre Couillon pour son talent.

Il est jeune, sympathique en diable, j'ai bien "peur" qu'il monte très haut au firmament des étoilés!

 

Et pour un dernier clin d'oeil à cette île, pays de la bonnotte à la nature à la fois douce et rude, deux dernières photos... presque brutes!

 

Restaurant Alexandre Couillon : La Marine à Noirmoutier
Restaurant Alexandre Couillon : La Marine à Noirmoutier

Restaurant La Marine

 

Alexandre Couillon

5 rue Marie Lemonnier

85330 Noirmoutier-en -l'île

 

0251392309

 

À l'heure où vous me lisez, je suis sur la route de vacances qui devraient être différente de tout ce que j'ai pu vous raconter jusque là... à demain donc pour un premier épisode.

 

 

 

 

 

Balade Noirmoutier Alexandre Couillon Restaurant